Les Guignols de l’Info sur Canal+ s’en sont donné à cœur joie mercredi soir. Pour évoquer l’ascension rapide d’Emmanuel Macron, trentenaire aux commandes du ministère de l’Intérieur depuis mercredi, ils ont choisi de lui faire une marionnette de bébé. 

A 36 ans, Emmanuel Macron a été nommé mardi ministre de l’Economie dans le gouvernement Valls II. Jusqu’alors ce brillant énarque officiait en tant que conseiller économique du président de la République. Avant cela, celui que l’on présente comme un anti-Montebourg, en référence à sa politique de rigueur et de soutien aux entreprises, a été inspecteur des finances et gérant de la banque Rothschild.

Ils se sont moqués de sa fulgurante ascensionEt si sa nomination n’a pas manqué de provoquer l’ire de l’aile gauche de la majorité, elle a également susciter quelques moqueries chez nos confrères de Canal+. L’équipe qui se cache derrière les Guignols de l’Info a en effet décidé de lui attribuer une marionnette, mais pas n’importe laquelle. Alors que d’ordinaire, les pantins de la chaîne cryptée sont relativement ressemblants, celui d’Emmanuel Macron ne l’est pas vraiment. Etrennée mercredi soir, soit quelques heures après la passation de pouvoir entre le nouveau ministre et son prédécesseur, celui-ci présentait le nouveau membre du gouvernement comme un bébé vêtu d’un costume et d’une cravate. Une manière de souligner l’ascension rapide d’Emmanuel Macron. "Macron est né à Amiens le 5 janvier 2014. Avril 2014, il est diplômé de l'Éna. Août 2014, il est nommé ministre de l'Économie dans le gouvernement Valls 2", précisait également la pastille qui lui était consacrée.

Publicité
La marionnette a dit "papa" en voyant Pierre GattazAinsi que le rapporte Le Huffington Post, les Guignols ne se sont pas arrêtés là. Ils ont en effet présenté le "bébé" en pleurs devant les chiffres du chômage "jusqu'à ce que Manuel Valls lui donne sa tétine, en train de boire son biberon dans les bras de Hollande avant que ce dernier le lui fasse faire son rot ou encore prononçant son premier mot, ‘papa’, à la vue de Pierre Gattaz, président du Medef".

 

 

 

Vidéo sur le même thème : passation de pouvoir entre Arnaud Montebourg et Emmanuel Macron

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité