La Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a publié vendredi les déclarations de patrimoine du ministre de l’Economie. Emmanuel Macron aurait gagné près d'un million d'euros par an en tant qu'associé de la banque privée.

L’Elysée ayant adopté la transparence de la vie publique, Emmanuel Macron n’a pas dérogé à la règle. Parmi les derniers entrants au gouvernement, le ministre de l’Economie a dû se soumettre à la publication, vendredi, de son patrimoine par l’HATVP

A lire aussi : Déclarations de patrimoine : plus de 100 élus ne seraient pas en règle avec le fisc

On apprend ainsi qu’il a amassé 2,884 millions d’euros en quatre ans lorsqu’il était associé chez Rotschild. En 2011 et 2012, il a donc touché près d’un million par an au sein de la banque privée.

Un job en or

En travaillant en tant qu’associé gérant de la banque Rotschild, Emmanuel Macron s’est assuré des revenus confortables.

En 2012, juste avant d’être nommé secrétaire général adjoint de l’Elysée, ses revenus ont atteint 990 817 euros. Un salaire légèrement moins élevés que celui de 2011 qui a atteint 997 596 euros.

A ce patrimoine s’est ajouté  les 100 811 euros que le ministre de l’Economie a touché pour ses six mois à l’Elysée en tant que secrétaire général adjoint, un appartement parisien de 83 mètres carrés estimé à 935 000 euros et une Volkswagen à 6 000 euros.

A lire aussi : Patrimoine : Arnaud Montebourg a-t-il sous évalué la valeur de son appartement ?

La Haute autorité pour la transparence de la vie publique a fait également état d’une action Lagardère et de 185 parts de fonds de placement dans des PME, qui lui rapportent 31 936 euros, ainsi que de 50 000 euros placés sur un compte courant.

Toutefois, L’Express a révélé qu’Emmanuel Macron n’était pas soumis à l’impôt sur la fortune, son patrimoine actuel étant inférieur à 1,3 million d’euros.

Aussi bien que Laurent Fabius ?

Si le ministre de l’Economie a amassé un large patrimoine, il n’est pourtant pas prêt à détrôner Laurent Fabius dans ce domaine. Le ministre des Affaires étrangères arrive en tête des ministres les mieux lotis avec un patrimoine estimé à 3,3 millions d’euros, devant Jean-Marie Le Guen (3 millions) et André Vallini (2,8 millions).

Publicité
Le ministre de l’Economie est donc exclu du podium. En entrant à l’Elysée, il a dû revoir ses revenus à la baisse. En tant que conseiller de l’Elysée, il gagnait 15 000 euros brut. Aujourd’hui ministre, son salaire ne s’élève plus qu’à 9 940 euros brut.

A voir sur le même thème : Emmanuel Macron : économiste libéral novice en politique

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité