Alors que le ministre de l’Economie suscite la controverse à l’intérieur du Parti socialiste, certains lui prêtent une ambition présidentielle.

Depuis qu’il est arrivé au ministère de l’Economie en août 2014, Emmanuel Macron n’en finit pas de faire parler de lui au point d’éclipser ses homologues du gouvernement.

Est-ce le signe d’un destin présidentiel ? Oui si l’on en croit les informations du Parisien qui soutient que l’homme de 37 ans, devenu ministre de l’Economie après avoir été le conseiller de François Hollande, compterait prendre un jour la place de ce dernier à l’Elysée.

A lire aussiEmmanuel Macron charrié sur ses chaussures au moment de sa nomination

A ce sujet, le quotidien rapporte une anecdote : alors qu’un ami d’Emmanuel Macron le croise, il lui lance : "En 2022, je vote pour Valls, et en 2027, je vote pour toi !". Réponse du ministre : "Alors je vais accélérer !" Une réponse qui semble confirmer les dires de l’économiste Alain Minc qui se souvient que le jeune banquier chez Rothschild lui avait confié il y a des années qu’il serait un jour président.

Valls et Macron finiront pas s’entretuer

Mais avant de gravir les marches de l’Elysée, Emmanuel Macron pourrait d’abord monter celles de Matignon en 2017. "SI Hollande est réélu, son Premier ministre sera Macron.", croit savoir l’un de ses proches. Et si d’autres lui conseillent de remporter une élection, gage de légitimité, le ministre de l’Economie ne souhaiterait pas "passer par la case député".

Publicité
"S’il ne fait pas de bêtise, pas de « macronade », la question se posera. Il ringardise toute la classe politique", avance l’entourage du chef de l’Etat à propos d’une possible candidature présidentielle. Mais Emmanuel Macron pourrait bien trouver Manuel Valls sur sa route : "à court terme, ils s’entretueront", prédit un ancien des Finances.

Vidéo sur le même thème : Martine Aubry en a "ras-le-bol" d’Emmanuel Macron