Selon "Libération", l'usage intempestif des SMS de la part de François Hollande agace tellement en haute sphère qu'une "réunion de crise" a même été organisée.

On sait que le président est accro aux SMS. Une addiction qui fait dire à nos confrères de Libération que François Hollande est un véritable "junkie du texto". C’est d’ailleurs par ce mode de communication qu’il s'adresse, quasi exclusivement, à ses ministres.

>> Lire aussi : François Hollande serait accro aux sms

Mais cette méthode ne convient pas à tout le monde. "Ça peut lui arriver de trancher une décision par SMS avec un ministre sans en avoir informé le collaborateur qui travaille sur le dossier" déplore au quotidien un conseiller du Président. Ce mode de fonctionnement est tellement problématique que s’est organisée en 2013 une "réunion de crise" pour endiguer le problème des SMS présidentiels. Drôle ou non, cette "réunion de crise" a débouché sur la conclusion suivante : on ne change rien parce que, de toute façon le Président, ne se pliera pas à cette décision.

Le même numéro depuis toujours

Publicité
À son arrivée à l’Elysée, François Hollande a vertement refusé que lui soit retiré son numéro de toujours. Pour ce qui est des dossiers sensibles (Défense), le chef de l’Elysée peut compter sur un second portable équipé d’une ligne sécurisée. Mais concernant ses affaires quotidiennes, François Hollande a tenu a garder le même "06". A tel point que ses ministres ne connaissent même pas le numéro du second téléphone. Par contre, nombreux sont ceux qui ont reçu une consigne intempestive de la part du chef de l'Etat qui, visiblement, n'en a pas fini de "textoter".

 En vidéo sur le même thème :  les ex-ministres de Holalnde l'accablent 

 

 

 

En images"Hollande bashing" : quand la presse s'emporte contre lui

Le Point du 17 mai

Le Point du 21 juin

Le Point du 5 juillet

L'Express du 29 août

Le Point du 30 août

L'Express du 5 septembre

Le Nouvel Observateur du 6 septembre

Marianne du 7 septembre

Autres diaporamas