Alors que les vacances d’été approchent à grand pas, on ignore toujours ce que fera le chef de l’Etat. Ce sujet serait même devenu tabou au palais présidentiel.

Que fera François Hollande cet été ? Séjournera-t-il quelques jours dans sa villa de Mougins, dans le sud de la France, restera-t-il à l’Elysée ou bien s’offrira-t-il quelques jours de repos à La Lanterne ? "Le président ne communique ni la date ni le lieu de ses vacances", se borne-t-on à dire à L’Elysée, rapporte Paris Match.

Faut-il y voir un lien avec sa prétendue liaison avec Julie Gayet ? Depuis l’éclatement de cette affaire, le président se montre en effet très discret. Aussi vivrait-il en cachette son histoire d’amour qui s’apparente désormais à un secret de polichinelle. Ce qui ne les empêcheraient pas, lui et sa belle, de passer d’agréables moments en dehors de l’Elysée. Dernièrement, tous les deux se seraient même offerts une nuit au Château Cheval Blanc, propriété du milliardaire Bernard Arnault et "prestigieux premier cru classé de Saint-Emilion", écrit la Revue du vin de France.

Mais si pour une nuit, François Hollande et Julie Gayet ont réussi à se montrer discrets, sans doute cela sera-t-il plus difficile sur une plus longue durée. De quoi refroidir le président à s’octroyer quelques jours de vacances en amoureux, mais aussi à communiquer sur ses projets.

Le souvenir de l’été 2012A cela s’ajoute également une autre réticence du chef de l’Etat : que ses congés fassent à nouveau jaser. En 2012, quelques mois seulement après sa victoire à l’élection présidentielle, son séjour au Fort de Brégançon avait fait couler beaucoup d’encre. On reprochait alors à François Hollande de prendre du bon temps et de s’exposer face aux médias au lieu de s’occuper des affaires de l’Etat.

A lire aussi – Cinq choses à savoir sur la résidence de La Lanterne

Publicité
Les critiques étaient telles que l’année suivante François Hollande avait même décidé de renoncer à s’éloigner de Paris. Aussi, avait-il opté pour seulement quelques jours "en famille" à la Lanterne (Yvelines). En plus de sa proximité avec la capitale (une dizaine de kilomètres seulement), cette résidence avait également offert au président une totale discrétion. Ses hauts murs empêchant les photographes de lui voler des moments d’intimité. Certains y sont toutefois parvenus en avril dernier, immortalisant ainsi le weekend de Pâques de François Hollande et Julie Gayet. De quoi renforcer la méfiance de François Hollande et créé un véritable tabou à l’Elysée.

Vidéo sur le même thème - Eté 2013 : les vacances de Hollande à la Lanterne