Emmanuelle Cosse, qui a été élue samedi nouvelle secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts, a fait son premier lapsus lors du congrès de Caen, le soir de son élection. Elle a alors évoqué le moment "essensuel" que représentent les municipales de mars prochain.

© AFP

Tout juste élue nouvelle secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts, Emmanuelle Cosse a prononcé son premier lapsus samedi soir lors du congrès de Caen. A l’approche des municipales de mars prochain, la nouvelle patronne des Verts a parlé d’un moment "essensuel". Un lapsus qui a proviqué quelques réactions.

Aussitôt après qu'elle ait déclaré que "les élections municipales seront donc un moment essensuel", le public a réagi par des rires ainsi des exclamations. La chef de file des Verts s’est ensuite rapidement reprise : "essentiel. Oui, voilà".

Mais ce lapsus s’est vite retrouvé sur la toile. Le conseiller fédéral EELV Enzo Poultreniez a publié sur son compte Twitter : "les élections municipales seront un moment et sensuel... euh essentiel ! Premier lapsus de haut vol d'Emmanuelle Cosse".

Deux défis pour Emmanuel Cosse

Emmanuelle Cosse, âgée de 39 ans, a été élue samedi secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts avec 55,35% des voix. Elle succède à Pascal Durand qui ne s’est pas représenté.

Lors du congrès de Caen, elle a annoncé ses objectifs en tant que nouvelle secrétaire nationale. "Le premier défi, évidemment, c'est celui de notre rassemblement", "aux européennes, ce sera Front national contre Europe Écologie-Les Verts, ce sera l'extrême droite contre les écolos", a-t-elle affirmé.

Publicité
"Le second défi, c'est celui de notre utilité. Nos idées sont dans toutes les têtes mais elles tardent à voir le jour dans nos actes, et malheureusement nos partenaires politiques les ignorent trop souvent", a-t-elle ajouté.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité