Exhumant un ancien portrait de la fille du patron de Médiapart, des internautes ont mis en avant son salaire à la mairie de Paris et son lieu de domicile.

Comme d'autres médias, Médiapart a fait plusieurs révélations dans l'affaire Penelope Fillon. Ce qui a visiblement déplu aux militants pro-Fillon, qui ont décidé de s'attaquer... à la fille d'Edwy Plenel, le patron du site d'informations.

Depuis quelques jours, des internautes accusent en effet Eve Plenel de bénéficier d'un emploi fictif. "Eve Plenel, fille du patron de Mediapart, 3 000 euros par mois pour un emploi à mi-temps à la mairie de Paris en vivant à… Berlin !", peut-on lire sur des images diffusées sur les réseaux sociaux.

D'où vient cette information ? D'un portrait paru en juin 2016 dans Libération, qui précise cependant que ces 3 000 correspondent au total des deux mi-temps qu'elle cumulait à l'époque.

Sur Facebook, Edwy Plenel a pris la défense de sa fille, en parlant d'une "campagne de calomnie". “Ne pouvant contester les informations de Médiapart sur les pratiques financières de leur candidat (conflit d’intérêts, clientélisme familial, etc.), les soutiens de François Fillon ont décidé de se lancer dans une campagne de calomnie à notre encontre”, écrit Edwy Plenel dans un post Facebook intitulé “Mise au point”. 

Elle a eu une enfance "bourgeoise" à Paris

Eve Plenel, née en 1982, est la fille d'Edwy Plenel donc, et de la sociologue Nicole Lapierre. Très engagée dans la lutte contre le sida - elle a adhéré en 2003 à Act Up - elle a été recrutée en 2016 par la Mairie de Paris pour le projet "Paris sans sida". "Eve est vive, intelligente, heureuse de travailler, enthousiaste", révèle auprès de Libération la professeur Christine Rouzioux, virologue historique. "C’est une bosseusesurenchérit Christophe Martet, président d’Act Up dans les années noires. Elle connaît son sujet, et elle est engagée."

Publicité
Au journaliste du quotidien de gauche, Eve Plenel confiait avoir eu "une enfance bourgeoise, confortable, intellectuelle et parisienne." "Je ne peux pas nier que j'ai grandi dans un bain militant", avouait encore celle qui est passée par Sciences Po. Aujourd'hui, Eve a deux enfants, et vit avec un spécialiste des sciences politiques à Berlin.

Vidéo sur le même thème : Gros clash entre Edwy Plenel et Patrick Cohen dans C à vous

mots-clés : Edwy plenel, Mediapart
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité