Eduardo Rihan-Cypel, un porte-parole du parti socialiste, a annoncé mardi vouloir porter plainte contre le député européen du FN, Bruno Gollnisch, après des propos, qualifiés de racistes, qu'il a tenus à son encontre.

© AFP

"Français de relativement fraîche date". Tels sont les termes que Bruno Gollnisch a employés pour qualifier le porte-parole du parti socialiste, Eduardo Rihan Cypel. Suite à ces propos, ce dernier a annoncé mardi qu’il porterait plainte contre l’eurodéputé d’extrême-droite. Né de parents brésiliens à Porto Alegre, au Brésil, Eduardo Rihan Cypel, 37 ans, est arrivé en France à l'âge de 10 ans avant d'être naturalisé Français en 1998, à 22 ans. Il avait créé en 2010 un groupe d'élus naturalisés, baptisé "Français sans distinction", en réaction au discours prononcé à Grenoble sur la délinquance et l'immigration par Nicolas Sarkozy, alors président de la République.

"Une attaque publique ignoble"

Publicité
Invité mardi sur RTL pour réagir à la polémique, Eduardo Rihan Cypel  a déclaré : "C'est la première attaque publique aussi forte et ignoble que j'ai subie". "Mais ça fait des mois, c'est vrai, que je reçois quelques messages à caractère raciste", "sans doute parce que je suis exposé dans les médias et en première ligne de défense républicaine contre l'extrême-droite" a-t-il déclaré. Avant d’expliquer : "J'ai décidé d'engager des poursuites judiciaires contre M. Gollnisch parce que j'estime que lorsqu'on est victime de propos à caractère raciste et xénophobe, on ne doit jamais laisser passer ni sur le plan politique, ni sur le plan judiciaire".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité