Nicolas Sarkozy aurait remis en cause la stratégie d'Alain Juppé. Ce dernier avait appelé à voter PS au second tour des législatives partielles dans le Doubs. 

Selon des propos prêtés à Nicolas Sarkozy par Le Carnard Enchainé dans son numéro de ce mercredi, Alain Juppé aurait commis une grave erreur en appelant à voter socialiste face à la candidate FN au second tour des élections législatives dans le Doubs. Une faute stratégique que le maire de Bordeaux n'entend pas de cette oreille.

Alain Juppé, ce "débutant"

D'après Le Canard Enchaîné, Nicolas Sarkozy aurait évoqué la "faute de débutant" de son rival. "C'est une faute de débutant. Il s'est coupé de la grande majorité des militants de l'UMP, qui ne voteront pas pour lui aux primaires", aurait déclaré le président de l'UMP. Par ailleurs, le dernier Conseil national de l'UMP a été le théâtre d'une vive hostilité de l'assistance à l'égard d'Alain Juppé. Auprès de ses proches, il semblerait que l'ex-président de la République a regretté la stratégie plutôt médiocre d'Alain Juppé.

"Chaque sondage me fait l'effet d'une cure de jouvence"

Publicité
De son côté, le maire de Bordeaux aurait ironié la situation dans laquelle sa prise de position l'a placé. Toujours d'après l'hebdomadaire, Alain Juppé aurait déclaré à ses visiteurs : "j'ai deux bonnes nouvelles à vous annoncer et une question à vous poser. La première bonne nouvelle, c'est que, plus les militants sarkozystes me sifflent, plus le pays m'applaudit. La seconde, c'est que je rajeunis. Chaque sondage me fait l'effet d'une cure de jouvence". Un challenger visiblement en forme et sûr de sa stratégie. D'ailleurs, contrairement à Nicolas Sarkozy, Alain Juppé évoque les sifflements des "militants sarkozystes", pas des militants UMP. Rajeuni comme il l'affirme, l'ancien Premier ministre s'autorise même une blague : "enfin, la question n'a qu'un intérêt restreint, mais je vous la soumets quand même : où est passé Fillon ?". La bataille des stratèges est en place.

Vidéo sur le même thème - Si la primaire a lieu à l'UMP "Juppé domine devant Sarkozy" pour Jérôme Jaffré 

Publicité
Publicité