Dominique de Villepin aurait travaillé une journée au quai d’Orsay en septembre dernier pour obtenir un bonus de retraite de quelque 100 000 euros. Plus de détails.

©AFP

Une journée qui lui aurait rapporté gros. Selon les informations du Daily Telegraph, Dominique de Villepin serait retourné au quai d’Orsay en septembre dernier pour obtenir le versement d’un bonus de retraite. L’ancien ministre des Affaires étrangères aurait en effet remis les pieds dans ses anciens bureaux qu’il a quittés en 1993 pour y travailler une journée. Ces quelques heures de travail lui auraient ainsi permis de toucher une somme à six chiffres : 100 000 euros.

Pas "de traitement discrétionnaire ou préférentiel"Citant des sources non-identifiées au sein du ministère des Affaire étrangères, le Daily Telegraph indique par ailleurs que le versement de ce bonus de retraite aurait été autorisé par le gouvernement socialiste. Soulignant que les raisons de ce droit octroyé par la majorité ne sont pas très claires, le quotidien britannique poursuit en ajoutant que même si cette procédure est tout à fait légale,  ses tentatives pour obtenir des précisions auprès du quai d’Orsay sont restées vaines. Un source ministérielle a cependant assuré qu’il n’y a "pas eu de traitement discrétionnaire ou préférentiel" à l’égard de l’ancien ministre.

Publicité
De son côté, un porte-parole de Dominique de Villepin, cité par le Daily Telegraph, a expliqué qu’il y aurait eu "une erreur administrative que M. de Villepin a déjà demandé de rectifier auprès des autorités compétentes dès qu'il en a été fait état". Celui-ci n’a cependant pas précisé de quelle erreur il s'agissait.

Vidéo : Dominique de Villepin amoureux de Ségolène Royal ? 

Publicité