Deux journalistes de Mediapart ont été interpellés par des proches de Marine Le Pen et ont essuyé des menaces de mort. Plus de détails.

Vendredi 30 janvier, vers 16 heures, deux journalistes de Mediapart, Marine Turchi et Karl Laske, ont été victimes d’une agression en marge d’une visite au siège de l’agence de communication Riwal, prestataire principal du Front National. Après avoir tenté, en vain, de rencontrer un responsable de cette société cité dans une affaire d’abus de bien sociaux en lien avec le micro-parti de Marine Le Pen, les deux journalistes font donc machine arrière et se dirigent vers le métro comme ceci est expliqué sur le site d'investigation.

Sur le chemin, nos deux confrères tombent sur un groupe de quatre à cinq personnes. Parmi eux, Olivier Duguet, l’ancien trésorier de Jeanne, le micro-parti de Marine Le Pen qui avait dû quitter son poste suite à une escroquerie à Pôle Emploi. Figure également dans cette petite bande, Alex Lousteau de l’agence RIwal. Marine Turchi fait alors l’objet de menaces de mort : "je vais te tuer ! je vais te retrouver ! Je vais t’attendre en bas de chez toi !", lui lance Olivier Duguet. Face à cette agressivité, Karl Laske s’interpose et conduit Marine Turchi dans une brasserie. Agacés par la tournure des événements, les autres personnes qui accompagnent Olivier Duguet parviennent à le maîtriser.

Publicité
Quand l’ambiance retombe, Axel Lousteau ne s’excuse pas. Il explique à nos confrères : "Il faut nous comprendre, on est harcelés à cause de vos articles… Et mon ami est un peu nerveux…". Pour Edwy Plenel, cette altercation illustre "la culture de violence politique propre au parti d’extrême droite, sur fond d’intolérance vis-à-vis de la liberté, que ce soit celle de penser différemment ou celle d’enquêter librement". Marine Turchi et Karl Laske ont porté plainte au commissariat du XIeme arrondissement de Paris. L'affaire est remontée jusqu'au parquet.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité