Selon le Huffington Post, une image publiée sur le site des jeunes UMP 31 a créé la polémique avant d’être retirée du site. On y voyait un jeune homme pendu avec la légende suivante : « Tu ne seras pas une pédale mon fils ».

A défaut de les laisser se passer la bague au doigt, les homosexuels garderont celui de se passer la corde au cou. C’est grosso-modo ainsi que l’Association des Familles Homoparentales a interprété l’affiche publiée sur le site des Jeunes Populaires de Haute-Garonne. Rapidement retirée devant l’ampleur de la polémique, l’image mettait en scène un jeune homme pendu avec en titre « Tu ne seras pas une pédale mon fils ».

Pour l’association, la ligne rouge a été franchie : « le niveau maximum de l’homophobie et du morbide a été atteint » a-t-elle fait savoir. Une accusation qui embarrasse clairement le responsable Jeunes Pop de la fédération, Guillaume Brouquières. Alors qu’il  se défend de toute « homophobie », il explique dans un communiqué que « l’image a été sortie de son contexte […] elle venait illustrer un article de réflexion sur l’union homosexuelle. Nous défendons les valeurs […] de lutte contre toutes les formes de discrimination dans le respect du droit à la différence et à la tolérance ».

Publicité
Une sortie pour le moins hasardeuse sur cette question de société qui divise l’UMP, alors que des militants d’extrême droite ont joué la provocation pendant la manifestation de dimanche avec une affiche « Et demain j’épouse ma chèvre ? ». 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité