Les 22 et 29 mars prochains se tiendront les élections départementales, remplaçantes des cantonales. Si la défaite socialiste est annoncée, la bataille fera rage dans plusieurs départements.

©Wikimedia/Babsy

Corrèze

Publicité
A la fin du mois de mars, les projecteurs seront tournés vers le département de Corrèze. Reviendra-t-il à droite, comme il l'était grâce à Jacques Chirac de 1970 à 2008, ou restera-t-il à gauche ? Un lieu d'affrontements quand on sait que François Hollande a également beaucoup contribué à son développement. En mars 2014, lors des municipales, la plupart des communes importantes avaient échappé à la gauche, mise à part Tulle, la ville du président de la République. D'un autre côté Bernadette Chirac est décidée à faire vivre son patronyme en Corrèze. Elle s'est d'ailleurs engagée en tant que suppléante dans le canton de Brive 2.