François Hollande a réagi lundi à l’annonce de la démission du pape Benoît XVI en faisant une note d’humour. Mais la blague n’a pas plu à tout le monde… Retour sur sa boutade.

L’humour est parfois subjectif. François Hollande en a semble-t-il fait les frais. Alors que le pape Benoît XVI a annoncé lundi qu’il allait prochainement démissionner, le président de la République a profité d’une conférence de presse en compagnie de son homologue nigérian pour saluer cette décision "éminemment respectable" et exprimer son souhait de "laisser l’Eglise catholique déterminer comment elle entend organiser (la) succession" du souverain pontife. Fort de cette déclaration, le chef de l’Etat s’est ensuite laissé aller à une note d’humour. "Nous ne présentons pas de candidat", a-t-il ainsi lancé le sourire aux lèvres, pensant certainement faire rire son assemblée.

Hollande n’est "pas très favorable aux religions"Malheureusement pour lui, la blague n’a pas fait rire tout le monde, au contraire. Invité sur le plateau de Canal + ce mardi, Claude Guéant, l’ancien ministre de l’Intérieur a en effet "regretté" cette boutade. "Faire une blague à propos d’une décision aussi digne, ce n’est pas bien, c’est déplacé", a-t-il estimé. Tandis que les journalistes lui soulignaient que François Hollande ne s’était toujours pas rendu au Vatican depuis son élection en mai dernier, l’ancien ministre a lâché : "Chacun sait que François Hollande n’est pas très favorable aux religions en général, et à la religion catholique en particulier".

Publicité
Et alors que Michèle Delaunay, la ministre déléguée aux Personnes âgées, a écrit sur Twitter : "Je dois bien reconnaître que, à tort ou à raison, Benoît XVCI a omis de me consulter avec de prendre sa décision #Age #EmploideSeniors#", Claude Guéant a déclaré : "Ils ont blagué sur une personnalité d’une telle ampleur, je trouve que ce n’est pas bien". 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité