Le site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a publié jeudi les déclarations d'intérêts des quelque 900 députés et sénateurs du Parlement. Dans la case correspondant au conjoint, Patrick Balkany a marqué "néant". Un fâcheux oubli qui fait jaser.

©AFP

A-t-il volontairement omis de mentionner le nom de sa femme ? La Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a rendu publique jeudi les déclarations d’intérêts des quelque 900 parlementaires français. Une initiative qui s’inscrit dans le cadre de la transparence voulue par le gouvernement et qui a révélé son lot de surprises. Ainsi, entre autres pépites, les documents mis en ligne sur le site de la HATVP a montré que Patrick Balkany avait "oublié" de mentionner le nom de épouse, Isabelle. A la case « identification du conjoint, du partenaire lié par un pacte civil de solidarité ou du concubin », celui-ci aurait normalement dû inscrire le nom de celle qu’il a rencontrée lors d’un match de boxe en 1975 et ensuite épousée. Mais à la place, le maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a marqué : "néant".

Publicité
Le couple Balkany dans le viseur de la justiceUne omission qui suscite quelques interrogations. D’autant que le couple est actuellement dans le viseur de la justice, soupçonné d’être les propriétaires de deux villas, l’une à Saint-Martin aux Antilles, l’autre à Marrakech au Maroc, qu’ils auraient acquises avec de l’argent non-déclaré au fisc. Et si Patrick Balkany bénéficie d’une immunité parlementaire, son épouse a quant à elle été mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale.

 

 

 

Vidéo : Patrick Balkany s'emporte face à la caméra

Publicité
Publicité