Arnaud Montebourg a fait part de sa détermination à devenir un "haut dirigeant" au journal Le Monde, vendredi 31 otobre. Il en a profité pour partager sa vision du dirigeant d'entreprise.

Ce lundi 3 novembre, Arnaud Montebourg a fait sa rentrée en même temps que des milliers d’élèves de retour des vacances de la Toussaint. L’ancien ministre de l’Économie s’apprête en effet à passer les quatre prochaines semaines dans le centre de formation de l’Institut européen d’administration des affaires (Insead) situé à Fontainebleau en Seine-et-Marne, rapporte Le MondeComme nous vous l’expliquions dans un précédent article, le conseiller général de Saône-et-Loire compte sur cette école de commerce à la réputation internationale pour monter sa propre entreprise dans l’imagerie médicale en 3D.

Réorientation professionnelle

Les raisons qui motivent l’ancien ministre sont simples : savoir diriger une entreprise. "J’ai décidé de reprendre les cours parce que diriger une boîte est un vrai métier, je m’en suis rendu compte ces deux dernières années", a-t-il ainsi confié aux journalistes du Monde. La phrase a de quoi surprendre de la part de celui qui a été ministre du Redressement productif durant deux ans avant de prendre la tête de Bercy. Il n’a toutefois pas précisé si son inspiration venait de sa propre expérience ou de celles des gens qu’il avait rencontrés.

Cette réorientation professionnelle intervient alors qu'Arnaud Montebourg a plus d'une fois répété qu'il ne quittait pas la politique. La société d’imagerie médicale pourrait être un moyen pour lui de payer ses factures en attendant une prochaine investiture.

Une école pour devenir "haut dirigeant"

Publicité
La formation suivie par l’ancien ministre devrait lui apprendre à "construire son jugement par rapport à son contexte personnel". En clair, il s’agit de mettre "en lumière le processus de prise de décision (…) qui peut être affiné par la pratique, la réflexion, le retour sur expérience et le coaching", souligneLe Figaro Étudiant, qui s'est procuré la brochure de l'établissement. Un point que l’ancien ministre va pouvoir approfondir alors qu'il s'est fait remercié par François Hollande pour avoir critiqué ouvertement la politique économique du gouvernement dont il était membre, rappelle de son côté Le Monde.

Vidéo sur le même thème - Montebourg : "Ce n'est pas les entreprises contre les ménages" 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité