Christiane Taubira a dénoncé certains propos inscrits sur le compte du sénateur FN et qui mériteraient selon elle "un traitement pénal". Voici ce qui s’y trouve.

Un échange tendu. Mardi dernier, lors d’une séance au Sénat, Christiane Taubira et David Rachline, sénateur FN et maire de Fréjus (Var), se sont envoyé quelques piques, comme l’avait remarqué Le Lab.

David Rachline venait de s’adresser au garde des Sceaux en lui reprochant sa politique pénale, quand Christiane Taubira lui a répondu en guise d’introduction : "On me dit que votre page Facebook héberge avec grande complaisance des propos qui mériteraient un traitement pénal. Mais cela n'a rien de surprenant, cela n'a rien de surprenant !"

A lire aussiQuand le nouveau maire FN de Fréjus plaisantait sur le Führer

David Rachline ne fait pas le ménage sur sa page Facebook

Le ministre de la Justice fait ainsi référence à de nombreux commentaires postés sur la page Facebook du sénateur en réponse aux publications de celui-ci. Surtout, Christiane Taubira accuse David Rachline de ne pas modérer, voire supprimer, certains propos qui pourraient tomber sous le coup de la loi.

Le journaliste de Huffington Post, Nabil Touati, a voulu vérifier et a effectivement trouvé quelques messages injurieux qu’il a relatés dans un tweet.

"Retourne dans ton arbre" Christiane Taubira

Publicité
Le journaliste David Perrotin de Buzzfeed a aussi jeté un coup d’œil et y a trouvé des commentaires racistes, homophobes, et hostiles aux musulmans. En voici quelques-uns : "La France aux Blancs", "Retourne dans ton arbre (adressé à Christiane Taubira)", "Tirer dans le tas ça calme !!!"

En mars 2015, le maire FN de Beaucaire, Julien Sanchez, avait été condamné à 3 000 euros d’amende pour des commentaires à connotation raciste publiés sur sa page Facebook en octobre 2011.

Vidéo sur le même thème : Grand Angle : David Rachline, l'ascension - 29/09