Bernadette Chirac est en colère depuis qu’elle a appris que le canton de Corrèze, le fief de son époux, pourrait prochainement disparaître à cause du redécoupage électoral prévu par la réforme territoriale. Furieuse, l’ancienne Première dame n’a pas l’intention de se laisser faire.

©AFP

Elle voit rouge. Bernadette Chirac serait dans une colère noire depuis qu’elle a appris que le canton de Corrèze pourrait prochainement disparaître dans le cadre du découpage électoral prévu par la réforme territoriale. Cette dernière prévoit que le nombre de cantons du département soit divisé par deux pour passer de 37 à 19. Outre le fait que ce canton devenu le fief de son époux pourrait disparaître car jugé trop petit, l’ancienne Première n’aurait pas non plus apprécié le fait de pas avoir été consultée à ce sujet. "Blessée" et "très vexée", la conseillère générale de ce canton aurait ainsi décidé de monter au créneau.

"Elle est venue à l’Elysée"Bien décidée à empêcher la suppression de ce canton, l’ex-locataire de l’Elysée aurait donc sollicité les plus hautes sphères de l’Etat. Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, le président François Hollande et les conseillers de ce derniers auraient ainsi reçu la visite de Bernadette Chirac. "Elle est venue à l’Élysée avec son propre redécoupage de la Corrèze. Sur sa carte, un canton est supprimé à Brive, mais le sien est préservé", a rapporté RTL.

Un malentendu"C'est comme si on rayait d'un coup de crayon 34 ans de sa vie politique", a quant à lui confié l’un de ses proches à la première radio de France. Selon lui tout serait parti d’un malentendu : "On pensait que ça ne l'intéressait plus d'être conseillère générale !". Persuadés qu’à bientôt 82 ans et après six mandats à la tête du canton, Bernadette Chirac ne souhaiterait pas se représenter, les élus corréziens l’auraient ainsi écartée du projet. "Je n’ai pas pris ma décision, vous ne pouvez pas faire comme si…", leur aurait ainsi rappelé l’ancienne Première dame, rapporte Paris Match.

Publicité
De son côté, le chef de l'Etat ne se serait pas prononcé. "On ne peut pas tout donner à madame Chirac!", aurait-il simplement lâché. "Vous savez, j'ai toujours été gentille avec Frfançois Hollande", aurait quant à elle soufflé Bernadette Chirac.

Vidéo : Bernadette Chirac soutient NKM

Publiez votre commentaire

25 commentaires

Cette vieille femme est

Portrait de lhjeanpatrick

Cette vieille femme est furieuse, c'est bien !

Qu'est-ce qu'elle a fait pour le canton ??? Rien ! Mais par contre elle touche un haut salaire !

C'est suffit ! Allez en retraite !

Votez pour ce commentaire: 

Si Mme Chirac voie rouge elle

Portrait de bell 79

Si Mme Chirac voit rouge elle va pouvoir voter le ps

Votez pour ce commentaire: 

Je suis outrée par certains

Portrait de ELDE37

Je suis outrée par certains commentaiures irrespectueux au sujet de Mme Chirac. Même si vous ne l'aimez pas, soyez polis. Que faites-vous de votre vie pour avoir autant de mépris ?  Votre jugement ne vaut rien. cette Dame a souffert dans sa vie familiale, ne l'oubliez pas, même si elle est riche, enviez-vous sa vie ?

Votez pour ce commentaire: 

Je suis outrée par certains

Portrait de ELDE37

Je suis outrée par certains commentaiures irrespectueux au sujet de Mme Chirac. Même si vous ne l'aimez pas, soyez polis. Que faites-vous de votre vie pour avoir autant de mépris ?  Votre jugement ne vaut rien. cette Dame a souffert dans sa vie familiale, ne l'oubliez pas, même si elle est riche, enviez-vous sa vie ?

Votez pour ce commentaire: 

le pouvoir est leur raison d

Portrait de LOUPIO-14

le pouvoir est leur raison d'exister ...enlevez leur et ils disparaissent............

Votez pour ce commentaire: 

vous n'avez rien compris ..

Portrait de LOUPIO-14

vous n'avez rien compris ...ce n'est pas une histoire d'argent elle est gavée la mamy .....c'est une question de pouvoir, ces gens là n'en ont que faire du fric   si vs voulez les blesser il faut leur enlever leur POUVOIR c'est leur raison de vivre sans cela ils ne sont rien     méditez la dessus et prouvez moi que je me trompe

 

Votez pour ce commentaire: 

Quand on vit à Paris, on a

Portrait de JEANPHI 78

Quand on vit à Paris, on a rien à fiare en Corrèze. Cette vielle peau a toujours vécu sur le dos des contribuables et continue à détourner les fonds publics; Qu'attend le gouvernement pour saisir tous ses biens ? Sa place est au cimetière.

Votez pour ce commentaire: 

A 82 ans  pleine aux as , ça

Portrait de eroflin

 wakizashi

A 82 ans  pleine aux as , ça veut encore bouffer  dans la gamelle des pauvres... RAPIATE!! 

Votez pour ce commentaire: 

Quelle gourdasse cette mère

Portrait de viennot

Quelle gourdasse cette mère Chirac !!! Certains ont dis qu'elle ferait mieux de s'occuper du vieux qui est en pleine décrépitude et de ses petits enfants. La majorité des gens censés et non rattachés bien sûr à ce PMU sont convaincus que ce n'est pas la place de cette bonne femme en politique. Quand on est avec l'esprit non développé on s'occupe de la soupe et on arr^te surtout de raconter des conneries. Si par le découpage le PMU est perdant c'est juste un renvoi d'ascenseur de l'époque ou c'était la droite qui magouillait pour gagner plus de voix.

Votez pour ce commentaire: 

Il aurait été courtois et

Portrait de calamaro

Il aurait été courtois et respectueux d'informer >Mme Chirac de ce changement Elle n'aurait de toute façon p as appréciée.

Mais La courtoisie et le respect sont deux qualités ignorées de nos gouvernants qui ont un sentiment héngominque de leur pouvoir. Serai-t-on retourné dans un régime soviètique ? Nous en sommes en droit de nous poser la question.

Votez pour ce commentaire: 

Pages

Publicité