Jean-François Copé est actuellement le sujet de critiques virulentes de la part de la majorité. Le président de l’UMP a en effet donné mercredi dernier une conférence à Brazzaville au Congo en échange d’une rémunération significative. Plus de détails.

Jean-François Copé a participé la semaine dernière à un forum économique organisé par le magazine Forbes dans la capitale du Congo, Brazzaville, contre rémunération. Les attaques ont ainsi fusées de la part de la majorité envers le président de l’UMP qui aurait, selon le JDD, "empoché 30.000€" pour donner cette conférence mercredi dernier.

Une conférence tarifiée vivement critiquéeAlors que Jean-François Copé a été rapidement pris pour cible par les ténors du Parti Socialiste, il a déclaré qu’il "assume totalement" le fait d’avoir participé à ce forum et d’avoir été payé. Du côté de la majorité, c’est le Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, qui a lancé l’offensive : "Il est contraire à l'éthique de monnayer son image, et peut-être son influence, de dirigeant politique français, en échange de sommes d'argent sur lesquelles n'existe aucune forme de transparence". Le chef de file de la majorité à l’Assemblée Nationale, Bruno Le Roux a également dénoncé ce "mélange des genres". "Je trouve ça choquant (...), quand on est député, quand on est président d'un parti politique, que l'on aille à l'étranger faire des conférences, faire l'aller-retour pour partir avec un chèque de je ne sais pas exactement combien", a-t-il ensuite ajouté.

Publicité
Les conférences payées sont monnaies courantesCe n’est pas exceptionnel que des responsables politiques soient payés pour participer à des conférences et faire part de leurs vécus et de leurs expertises. Et pour cause, Jean-François Copé n’était pas le seul invité. L’ancien secrétaire des Nations Unis, Kofi Annan, l’ancien Premier ministre belge ,Guy Verhofstadt, ou encore l’homme d’affaires, Matthieu Pigasse, (coactionnaire du groupe Le Monde) étaient en effet de la partie.

Ces conférences tarifiées sont également courantes pour les anciens chefs d’Etats, comme Bill Clinton, Tony Blair, Nicolas Sarkozy mais aussi le socialiste Michel Rocard…

Découvrez également ce que pense Alain Jupé de Jean-François Copé :

Publicité