L’Elysée a dû trouver une solution pour loger les quelques 150 chefs d’Etat et de gouvernement étrangers venus participer à la conférence sur le climat qui a débuté ce lundi à Paris.

Plus de 150 chefs d’Etat et de gouvernement étrangers sont arrivés à Paris dans la nuit de dimanche à lundi pour participer à la COP21. Ces personnalités qui figurent parmi les grands de ce monde ont bien dû dormir dans un endroit à la hauteur de leur fonction. Pour l’occasion, l’Elysée a donc sorti le grand jeu et a réservé plusieurs chambres dans six des plus grands palaces parisiens. Selon Europe 1, le Meurice, le Bristol, le Shangri-La, le Raphael, le Regina et l'InterContinental ont ainsi servi à loger les chefs d’Etat. Le prix d'une nuit dans une chambre standard au Raphael est de 363 euros. Pour le Meurice, il est de 695 euros, tandis qu'il atteint les 730 euros au Bristol. Pour limiter les dépenses des invités étrangers, Europe 1 a assuré que le quai d’Orsay avait négocié les meilleurs prix pour ces derniers.

Si Xi Jinping, le président chinois, a résidé au Meurice, rue de Rivoli, Abdel Fattah Al-Sissi, le président égyptien, a, lui, logé au Bristol, rue du Faubourg Saint-Honoré. En outre, plus de 6 000 policiers et gendarmes ont été mobilisés pour sécuriser les alentours des hôtels où résidaient les chefs d’Etat. La plupart d’entre eux repartiront d’ailleurs lundi soir après la journée d’ouverture de la conférence sur le climat.

"Cette COP n’est pas une COP comme les autres"

Publicité
En effet, des négociateurs prendront ensuite le relais afin d’aboutir à un accord à l’issue de la conférence. "La présence de chefs d’Etat le premier jour de la COP, c’est parce que cette COP n’est pas une COP comme les autres, elle a vocation à aboutir à un accord mondial et universel sur les changements climatiques", a rappelé à RFI Alix Mazounie du Réseau action climat France.

En vidéo sur le même thème - COP21: l'Australie marche pour le climat, Paris s'apprête à accueillir les chefs d'Etat

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité