Frère cadet du candidat à la présidentielle, Dominique Fillon a un parcours complètement opposé à celui de François Fillon. Mais porter le même nom de famille n'a pas toujours aidé sa carrière.

Dans la famille Fillon... voici Dominique. Né en 1968 au Mans, le frère cadet du candidat à la présidentielle, François Fillon, fait de plus en plus parler de lui. Dans le portrait que lui a consacré le magazine l'Obs, on apprend que Dominique Fillon aime ironiser sur sa ressemblance physique avec son frère aîné : "Si je mets un costume et que j'ai la raie sur le côté, je suis mort."

A lire aussi Vendée : un couple Fillon raconte leur quotidien depuis le début de l'affaire Fillon

Il a travaillé avec Bernard Lavilliers et Michel Fugain

L'homme de 49 ans est un pianiste de jazz et a déjà publié quatre disques, dont le dernier, sorti en 2014, s'intitule Born in 68. Il a même créé une chaîne YouTube sur laquelle on peut écouter ses compositions. Il a été musicien dans des clubs parisiens, puis a travaillé pendant trois ans avec Bernard Lavilliers, avant de travailler pendant cinq ans pour Michel Fugain. 

Comme le rapporte LCI, Dominique Fillon a découvert sa vocation "en chantant à tue-tête dans la voiture sur la route des vacances annuelles au Pays basque". Le plus jeune de la fratrie a passé son adolescence à écouter les chanteurs préférés de ses grands frères, telles les Beatles ou les Pink Floyd.

Porter le nom Fillon n'a pas toujours été facile

Publicité
Mais être le frère de François Fillon n'est pas toujours facile à supporter - surtout en cette période présidentielle. Dans un portrait paru en 2012 dans M, le magazine du Monde, on pouvait lire : "Tournée annulée, salles de concert indisponibles dans des villes de gauche... Pendant cinq ans, la carrière du pianiste de jazz Dominique Fillon a été ralentie par celle de son frère, François." Et le musicien d'expliquer : "Ça n’a pas été simple, mais les avantages et les inconvénients de ma situation familiale commencent à s’équilibrer et je trouve de toute façon merveilleux d’avoir pour frère un mec comme lui, sans aucune casserole et droit dans ses bottes."

Pas sûr qu'il redise la même chose aujourd'hui...

Vidéo sur le même thème "Je ne suis pas autiste" : les propos polémiques de François Fillon