Nicolas Sarkozy n’aurait pas du tout apprécié que les médias apprennent qu’il a récemment donné une conférence rémunérée à Abu Dhabi. Furieux, il chercherait désormais la taupe au sein de son clan.

Il n’a pas l’intention d’en rester là. Selon les informations du Canard Enchaîné, le président de l’UMP ne décolère pas depuis que la conférence de presse rémunérée qu’il a donnée le 2 février à Abu Dhabi a fuité dans la presse. Révélée par Marianne la semaine dernière, cette information avait fait jaser dans la sphère politique car, au moment où l’ex-président donnait sa conférence de presse, son parti était chamboulé, ne sachant pas quelle consigne donner à ses électeurs pour le second de la législative partielle dans le Doubs. Un « mauvais timing » qui avait jeté de l’huile sur le feu. L’activité de conférencier de l’ancien locataire de l’Elysée, et surtout la rémunération qu’il en tire, font en effet débat au sein de l’UMP depuis plusieurs mois.

A lire aussi – Nicolas Sarkozy : l’épineuse question de ses conférences de presse

"Ca vient de chez nous, j’en suis sûr !"

Publicité
Aussi, Nicolas Sarkozy serait désormais déterminé à trouver la ou les personnes qui ont révélé à Marianne la tenue de cette fameuse conférence à Abu Dhabi. "L'ambassade de France aux Émirats arabes unis ? C'est possible, mais ça m'étonnerait ! L'ambassade n'aurait pas filé l'info à Marianne (…)"Non, ça vient de chez nous, j'en suis sûr !", aurait-il lâché à son entourage, rapporte le Canard Enchaîné. Quant aux motivations de cette « minable » taupe, de cette "bande de salopards", le président de l’UMP serait convaincu qu’elles seraient motivées par la « jalousie ». "Est-ce que c’est de ma faute si je suis demandé partout dans le monde ?", se serait également interrogé Nicolas Sarkozy.

Vidéo sur le même thème - Nicolas Sarkozy à Abu Dhabi : la perfidie de Bernard Debré