La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a récemment dévoilé les montants qu’elle allait rembourser aux candidats à l’élection présidentielle de 2012. Tous vont toucher un coquette somme, à l’exception de Nicolas Sarkozy.

Près de neuf mois à la dernière élection présidentielle, les candidats vont être remboursés des frais qu’ils ont engagés pour mener leur campagne. La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a en effet publié mercredi au Journal officiel les décisions qu’elle a prise concernant les comptes de campagne de ceux qui briguaient l’Elysée en mai dernier. Neuf des dix candidats ont ainsi reçus de l’argent, sauf Nicolas Sarkozy. La CNCCFP a rejeté sa demande de remboursement au motif que des dépenses liées à certains déplacements devaient être imputées au candidat. Une décision que l’ancien chef de l’Etat a contesté devant le Conseil constitutionnel.

L'UMP attend 10,5 millions d'euros

Publicité
Alors que l’Etat rembourse 4,75% des dépenses engagées par les candidats qui ont obtenu au moins 5% des voix, François Hollande, le vainqueur de l’élection s’est vu versé la somme de  10.691.775 euros par le Trésor public à l’association de financements des candidats. La présidente du Front National, Marine Le Pen a, quant à elle, reçu 8.004.225 euros. De son côté, Jean-Luc Mélenchon a récupéré 8.004.225 euros, tandis que François Bayrou a reçu 5.981.729 euros. La CNCCFP a également remboursé 800.423 euros à Eva Joly, 791.391 euros à Philippe Poutou, 779.871 à Nathalie Arthaud, 776.408 euros à Nicolas Dupont-Aignan et 401.899 euros à Jacques Cheminade.Alors que le montant remboursé par la Commission ne peut excéder les 11 millions d’euros, l’UMP devait l’être de 10,5 millions d’euros. Une somme attendue par le parti qui souffre d’un point de vue financier.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :