Après Jérôme Cahuzac, c’est au tour de Jean-Marie Le Pen. Le site Mediapart a révélé ce mercredi que Jean-Marie Le Pen possédait un compte bancaire en Suisse depuis 1981. Un compte connu de tous et qui n’a rien d’illégal pour Marine Le Pen.

Après les soupçons sur l’existence d’un compte en Suisse de Jérôme Cahuzac en décembre dernier, Mediapart, dont les informations ont finalement été confirmées dans le plus grand fracas, a révélé ce mercredi que Jean-Marie Le Pen possèderait lui aussi un compte bancaire chez nos voisins helvètes depuis 1981. Pour Marine Le Pen, il s’agit d’ « une resucée d'articles écrits il y a 20 ans ». « Libération fait du sous-Mediapart, aujourd'hui, Mediapart fait du sous-Libération » a déclaré la présidente du FN au micro de BFM TV.

Pour Marine Le Pen, ce compte n’a absolument rien d’illégal, et n’a rien de secret non plus. « Ça fait 20 ans que Jean-Marie Le Pen a donné toutes les explications concernant ce compte » a-t-elle déclaré, précisant qu’il avait été ouvert « pour l'obtention d'un prêt tout à fait légal de l'UBS pour sa société SERP ». Il s’agit pour elle, ni plus ni moins, que de manœuvres politiques. « Mediapart n'est plus dans un travail journalistique, il est dans un travail militant » estime-t-elle.

Publicité
Pour Marine Le Pen, ces révélations n’ont rien à voir avec l’affaire Cahuzac. « Jean-Marie Le Pen a été l'opposant au système, sa « bête noire » pendant 30 ans, vous imaginez bien que s'il y avait eu quelque chose d'illégal, nonobstant les 17 contrôles fiscaux qu'il a eu à subir, cette affaire aurait fait l'objet d'une procédure » affirme-t-elle, assurant qu' « on ne trouvera rien sur Jean-Marie Le Pen car il a été décortiqué comme personne d'autre ne l'a été ». Avant de conclure avec une certaine ironie : « On découvrira peut-être quelque chose à l'autopsie ». 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :