Les services du Premier ministre ont récemment confié à L’Opinion la technique quasi-imparable pour réussir à faire plier le gouvernement. Découvrez de quoi il s’agit.

Ce qui "marche" pour bouleverser les plans du gouvernement, ce sont "les mouvements qui bloquent". Cet aveu déroutant a récemment été fait par Matignon à L’Opinion,  alors même que la crise des éleveurs bat son plein depuis plusieurs jours. "Cela fait des mois qu’il (Stéphane Le Foll) nous a alertés, il a même signé un accord (le 17 juin dernier, ndlr), après il y a un ras-le-bol. Parfois on peut être étonné qu’il n’y en ait pas plus. Qu’est-ce qui marche ? Ce sont les mouvements qui bloquent", ont en effet confié les services du Premier ministre à propos de cette crise et de la gestion qui en a été fait par le ministre de l’Agriculture.

Alors que les agriculteurs avaient bloqué plusieurs accès routiers la semaine dernière, le gouvernement a annoncé un plan d’urgence. Une mesure jugée toutefois insuffisante par les éleveurs. Aussi, la plupart ont maintenu leurs blocages, notamment en Alsace, dans la Sarthe et en Mayenne.

Un exemple récent

Publicité
Et alors que cet aveu pourrait inspirer d’autres constataires, Le Lab d’Europe 1 souligne son efficacité en citant un exemple récent. Le site rappelle en effet que les chauffeurs de taxis qui se sont mobilisés le mois dernier pour protester contre Uber Pop ont finalement eu gain de cause après avoir mené des opérations escargots aux quatre coins de la France.

 Vidéo sur le même thème - Eleveurs en colère : "600 millions de report de charges, ce n'est pas suffisant"

mots-clés : Gouvernement
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité