Une semaine après avoir révélé le très généreux salaire du coiffeur de François Hollande, Le Canard Enchaîné dévoile les anomalies que comporterait son contrat de travail. 

La polémique du née la semaine dernière autour du très cher coiffeur de François Hollande, n’est pas près de s’éteindre. En effet, après avoir révélé qu’il était payé près de 10 000 euros bruts par mois, Le Canard Enchaîné fait une nouvelle révélation qui promet de mettre de l’huile sur le feu. Dans sa dernière édition, l’hebdomadaire satirique indique en effet que le contrat de travail du coiffeur personnel du président de la République comporterait quelques "bizarreries".

A lire aussi François Hollande se défend après les révélations sur son coiffeur

Publicité
Un contrat de 5 ans, au lieu de 3Ainsi, le document serait un contrat de travail à durée déterminée (CDD) de 5 ans. Or, et ainsi que le rappelle le journal, pour les agents de la fonction publique, ce type de contrat ne peut excéder 3 ans. Ensuite, le contrat ne préciserait pas les horaires du coiffeur, ni la durée de son travail. Comme l’indique l’hebdomadaire, en l’absence de précisions, les 35 heures s’appliquent. Ce qui induit qu’au-delà de cette durée, toutes les heures effectuées soient considérées comme des heures supplémentaires. Or, une fois encore, ce ne serait pas le cas. Enfin, le contrat de travail ne préciserait pas non plus si le coiffeur personnel du président l’accompagne dans ses déplacements à l’étranger. "Impossible de trouver ce volet" dans le document signé par les deux parties, écrit Le Canard Enchaîné.

Autant d’éléments qui, si jamais le coiffeur de François Hollande venait à les dénoncer, pourraient "valoir cher à l’Elysée", souligne L’Opinion.

En vidéo - Le discours de François Hollande pour le 14 Juillet 2016

Publicité