En décembre dernier, le magazine people avait révélé la liaison du vice-président du Front national avec un homme. Closer a été condamné à lui verser 20 000 euros.

Six mois après avoir publié en couverture une photo de Florian Philippot avec un homme accompagné de la mention "Oui à l’amour pour tous", le magazine Closer vient d’être condamné à lui verser 20 000 euros de dommages et intérêts, comme le rapporte RTL.

Lire aussi - Florian Philippot en Une de Closer : une "atteinte gravissime" à sa vie privée

Le 24 décembre dernier, le magazine people avait fait appel de sa condamnation par le Tribunal de grande instance de Paris. D’après Closer, les montants à payer étaient bien plus élevés que pour des célébrités ordinaires.

La défense de Closer n'a pas convaincu

Par ailleurs, le magazine avait justifié la publication en arguant de son droit à la liberté d'expression et de l'intérêt général d'un débat à propos de l'évolution de la position du FN sur la cause des homosexuels et le mariage entre personnes du même sexe. Il avait également prétexté que "les histoires personnelles influencent forcément les choix politiques".

Lire aussi - Florian Philippot : la révélation de son homosexualité par "Closer" indigne la classe politique

Toutefois, pour la cour d’appel, la motivation de Closer, "magazine people qui ne saurait revendiquer une appartenance à la presse d'opinion, était surtout dictée par le souci de faire du sensationnel". Elle vient de confirmer la condamnation du magazine.

"La vie privée protégée face à la presse poubelle, ouf !"

Publicité
Le numéro 2 du Front national a réagi sur son compte Twitter. "La cour d’appel confirme la condamnation de Closer. Ton du jugement encore plus sévère. La vie privée protégée face à la presse poubelle, ouf !".

"Cette décision est extrêmement satisfaisante", a déclaré son avocat, Grégoire Lafarge.

Vidéo sur le même thème : Florian Philippot condamne la une de Minute