Claude Guéant est entendu depuis ce mardi matin par les policiers qui enquêtent sur des primes en liquide qu’il aurait perçues entre 2002 et 2004, lorsqu’il était directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy.

©AFP

Claude Guéant est actuellement entendu par la police. Confirmant une information d’Europe 1, une source proche de l’enquête a indiqué ce mardi que l’ancien ministre du gouvernement de François Fillon a été placé sous le régime de la garde à vue, tôt dans la matinée. Cette décision s’inscrit dans le cadre d’une enquête portant sur les primes en liquide qu’il aurait reçues entre 2002 et 2004, du temps où il était directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, alors lui-même ministre de l’Intérieur. L’enquête préliminaire a été ouverte en juin dernier après la publication d’un rapport d’inspection. Le document révélait alors que près de 10 000 euros mensuel avait été "remis" à Claude Guéant entre pendant deux ans. Ces sommes auraient été puisées dans les frais "d’enquête et de surveillance des policiers".

Publicité
Michel Gaudin également placé en garde à vueToujours selon cette source, Michel Gaudin,  le directeur de cabinet de l’ancien chef de l’Etat, aurait également été placé en garde à vue. Convoqués vers 8 heures ce mardi matin dans les locaux de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales à Nanterre (Hauts-de-Seine), les deux hommes peuvent rester encore plusieurs heures en garde à vue.

Vidéo : l'affaire des primes

Publicité