Dans une interview accordée au Nouvel Observateur paru ce jeudi, Claude Chirac prend position, tout comme son père, pour Alain Juppé.

Après le père, la fille. Claude Chirac, la cadette de l’ancien président de la République a pris officiellement position dans la bataille opposant Alain Juppé à Nicolas Sarkozy pour la course à 2017.

Claude Chirac, connue pour être proche des idées de son père, soutiendra Alain Juppé, rapporte le Nouvel Observateur. Il s’agit du "choix de l’évidence" pour tout chiraquien qui se respecte confie-t-elle au magazine paru ce jeudi. "Nous sommes d’accord sur l’essentiel" précise-t-elle en réponse à ceux qui douteraient de l’engagement du père et de la fille.

Dans la famille Chirac...

Une semaine auparavant, Bernadette Chirac avait officiellement soutenu Nicolas Sarkozy, estimant qu’Alain Juppé n’attirait pas les gens. Jacques Chirac était alors sorti de son silence pour prendre la défense du maire de Bordeaux. "J’ai toujours su qu’Alain Juppé serait au rendez-vous de son destin et de celui de la France. Peu de choses pouvaient me faire plus plaisir, pour moi-même, pour lui et surtout pour notre pays", avait-il alors livré au Figaro.

À lire aussi - 2017, la présidentielle qui sème la zizanie chez les Chirac ?

Interrogée sur la prise de position de ses parents, Claude Chirac reconnaît qu’elle s’en serait bien passée. Elle se réjoui pourtant du succès qu’ont eut les propos de Jacques Chirac. "C’est la seule bonne nouvelle de cette petite affaire. Sa voix porte encore loin" confie-t-elle au magazine.

Publicité
Claude Chirac a par ailleurs confirmé qu’il n’était pas exclu qu’elle prenne personnellement part à la campagne de 2017 aux côté d’Alain Juppé. Son mari, Frédéric Salat-Baroux, ancien secrétaire général de l’Élysée du temps de Jacques Chirac et spécialiste des questions sociales, serait lui aussi disposé à faire profiter de ses compétences au maire de Bordeaux.

vidéo sur le même thème - Jacques et Bernadette Chirac, divisés?