Invitée de France Inter lundi matin, la fille de Jacques Chirac a raconté une petite anecdote de famille. Découvrez de quoi il s’agit. 

Jacques Chirac et sa passion pour les civilisations premières sont actuellement à l’honneur au musée du Quai Branly, à Paris. Une exposition intitulée "Jacques Chirac ou le dialogue des cultures" leur est en effet consacrée et pour l’occasion, l’ancien président a prêté trois objets issus de sa collection personnelle. Parmi eux, figure un "boli du Mali, offert par son cabinet il y des années pour son anniversaire" (cf. photo ci-contre), a indiqué Claude Chirac lundi matin sur France Inter. La fille de l’ex-chef de l’Etat a ensuite raconté comment elle et sa famille avaient l’habitude de surnommer cet objet culturel. C’était "une petite statuette que nous appelions tous à l’époque à l’Elysée Kofi Annan parce que nous trouvions que son visage ressemblait" à celui de l’ancien secrétaire général des Nations Unies, a-t-elle expliqué.

A lire aussi - Mort de Laurence Chirac : qui était la fille aînée de l'ancien couple présidentiel ?

"Il était fasciné par ces civilisations"

A lire aussi – Jacques Chirac : sa fille Claude se confie sur lui

Publicité
La semaine dernière dans les colonnes du Parisien, la cadette du clan Chirac avait également confié à propos de son père : adolescent, "il était fasciné par ces civilisations. Quand il a voulu apprendre une langue étrangère, il a d’abord choisi le sanscrit. Il a finalement appris le russe, mais au fil du temps il est devenu un grand connaisseur de l’Asie".

En vidéo - Roselyne Bachelot révèle une amusante anecdote sur Jacques Chirac et la reine Elizabeth II

Publicité