Ce mercredi, Claude Bartolone remettra 50 propositions sur l'engagement républicain à François Hollande. Parmi elles, l'obligation pour les élèves d'écoles prestigieuses d'effectuer un stage en banlieue.

Claude Bartolone souhaite inciter les élites françaises à effectuer des stages dans des zones réputées en "difficulté". Selon Le Journal du Dimanche qui révèle l'information, cette proposition figurera dans les 50 que déposera le président de l'Assemblée ce mercredi à François Hollande. Des révélations depuis confirmées par l'intéressé sur le plateau de C'Politique, sur France 5.

A lire aussi - Quand Bartolone et Aubry provoquaient un accident de la route en tandem

"Connaître la vraie vie"

C'est l'une des idées qu'a eues Claude Bartolone pour renforcer l'engagement républicain : envoyer les énarques, les ingénieurs de Polytechnique ou des Ponts-et-Chaussées en banlieue. Selon le président de l'Assemblée, effectuer une mission dans des associations, des centres sociaux ou des collèges de zones réputées difficiles permettrait aux stagiaires de "connaître la vraie vie des vraies gens". "Si on ne change pas nos élites, ils reproduiront la même politique", a affirmé Claude Bartolonne sur France 5, avant d'ajouter : "Si l'on n'habitue pas nos élites à connaître la vraie vie des vraies gens, y compris dans les zones rurales en difficulté, y compris dans les quartiers de la politique de la ville, ils reproduiront la même politique".

A lire aussi - Ségolène Royal rappelée à l'ordre par Claude Bartolone pour un tweet

Le service civique tenu par les énarques

Publicité
Outre Claude Bartolone et sa volonté de pousser l'élite vers une autre réalité, François Hollande avait déjà proposé une mesure similaire. Comme le souligne Le Figaro, en mars dernier, le président de la République avait annoncé qu'il souhaitait voir les énarques prendre en charge le service civique. "Pour encadrer ces jeunes, les élèves de l'ENA seront chargés, pendant six mois de leur scolarité, de l'administration du service civique", avait-il indiqué. En plus de ces deux mesures, Claude Bartolone a annoncé une autre piste : comptabiliser la participation à une association dans les points de retraite. "Ce que je veux proposer au président de la République, c'est qu'après avoir mis sur la table toutes ces mesures, l'Assemblée nationale puisse continuer ce travail", a ajouté le président de la Chambre basse.

Vidéo sur le même thème - L'invité politique de Guillaume Durand : Claude Bartolone