La guerre des petites phrases continue à l'UMP. Après la sortie de Rachida Dati contre Claude Goasguen la semaine dernière, ce dernier a divulgué un texto compromettant. Une initiative qui n’a pas plus à la maire du VIIe arrondissement de Paris. 

Si la galanterie est une vertu française, certains responsables parisiens de l'UMP semblent bien peu patriotes. Au parti du débat sur "l'Identité nationale", la guerre est ouverte entre Rachida Dati et Claude Goasguen. Le député maire du 16e arrondissement n'a visiblement pas digéré de s'être fait vertement renvoyer sur les roses par sa collègue du 7e. En réponse à une amabilité de l'ancien ministre de Jacques Chirac ("Ne ramène pas dans la capitale tes mœurs du 9-3"), Rachida Dati avait répondu sur le même ton : "Tu te prends pour quoi pour me parler sur ce ton ? Tu t'y crois autorisé parce que j'ai refusé de coucher avec toi ?".

Mettre en doute les capacités viriles du Toulonnais n'était visiblement pas la bonne stratégie. Oubliant la maxime de Malraux "La virilité d'un homme, c'est d'abord ce qu'il cache", le député de la 10e circonscription est sorti du bois. Le Canard Enchainé révèle que Claude Goasguen a fait circuler un texto pour le moins explicite de l'ancienne Garde des Sceaux. "Mon Clo-Clo, laisse-moi terminer ma guerre (contre Fillon parachuté à Paris ndlr.) et je te rejoins dans ta jolie caverne pour un repos du guerrier bien mérité".

Publicité
Goujat rimant avec "9-3", Claude Goasguen a fini par faire ses excuses à la principale offensée. En l'occurrence… "à la Seine-Saint-Denis qui est un beau département". Une ironie qui a convaincu Rachida Dati d'aller porter plainte. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :