Elue "femme de l’année" par le magazine Elle, Christiane Taubira, la garde des Sceaux, a récemment profité d’un entretien accordé à Paris Match pour évoquer un "chagrin d’amour" dont elle "souffre" encore aujourd’hui.

©AFP

Peu importe qu’elle soit ministre et qu’elle ait récemment été élu "femme de l’année" par le magazine Elle, Christiane Taubira connaît elle aussi des peines de cœur. Au cours d’une interview récemment accordée à Paris Match, la garde des Sceaux a en effet accepté de dévoiler un pan douloureux de sa vie privée. Revenant sur son mariage avec Roland, le père de ses quatre enfants, elle a ainsi expliqué comment leur couple avait périclité en 1998. Cette année-là, cet homme que la ministre décrit comme quelqu’un "de grande valeur", lui a planté un couteau dans le dos en prenant sa place en tête de listes des élections régionales en Guyane et ce, sans même l’en avertir.  Une trahison que Christiane Taubira n’a pas réussi à lui pardonner et qui les a même conduits à divorcer.

Publicité
"Je suis toujours amoureuse de mon mari"Aujourd’hui, et alors que le temps a fait son effet, la ministre est parvenue à comprendre comment son ex-époux en est arrivé à la trahir de cette manière. "Je me suis battue sans avoir conscience de l’impact sur mon époux", a-t-elle expliqué avant d’ajouter que ses ambitions personnelles ont peut-être étouffé celles de père de ses enfants. "J’ai sous-estimé le poids du regard social dans la société guyanaise. J’ai compris trop tard qu’il m’a appelée au secours cinquante fois", a-t-elle ainsi poursuivi. Et d’affirmer : "depuis, j’ai pris conscience de tout ce que j’ai loupé".  Et si Christiane Taubira a ensuite assuré être "toujours amoureuse" de Roland, elle a cependant indiqué : "dans mon mental, il n’est pas concevable que je revive avec lui".  

Vidéo : Christiane Taubira ovatinnée à l'Assemblée nationale