Le bruit court que Christiane Taubira, en désaccord avec l’exécutif sur la déchéance de la nationalité, pourrait profiter du prochain remaniement pour démissionner. Ce n’est pourtant pas ce que la ministre aurait prévu. Découvrez pourquoi.

Christiane Taubira pourrait prochainement quitter le gouvernement. En difficultés depuis qu’elle s’est clairement opposée à Manuel Valls et François Hollande à propos de la déchéance de la nationalité, la ministre de la Justice pourrait profiter du remaniement à venir pour prendre le large. C’est d’ailleurs ce que lui aurait conseillé de faire son ex-collègue Arnaud Montebourg, rapporte celle semaine le Canard Enchaîné. Le prédécesseur d’Emmanuel Macron l’aurait même mise en garde contre un "reniement".

A lire aussi – Déchéance de la nationalité : Taubira sème le trouble au sein du gouvernement

Mais il semblerait que cet argument n’ai pas eu l’effet escompté sur Christiane Taubira. "Son départ n’est pas à l’ordre du jour", affirme en effet RTL. Selon la radio, la garde des Sceaux n’aurait pas l’intention de rendre son tablier et souhaiterait au contraire conserver son poste pour "faire aboutir ses réformes". Outre ses projets qui lui tiennent à cœur, la ministre ne serait pas prête à renoncer à un poste dans les hautes sphères de l’Etat. "Pour rester sous les ors de la République, elle est prête à tout accepter", précise en effet RTL, y compris "des couleuvres".

Publicité
Cette position arrangerait les affaires de François HollandeUne position qui ne déplairait pas à François Hollande. Toujours selon la première radio de France, il ne serait pas favorable à son départ. Le président de la République craindrait en effet de voir se transformer en rivale une précieuse alliée du gouvernement. "Plus elle est attaquée par la droite, plus elle est utile au président", a d’ailleurs commenté un ténor PS. "Un changement de ministère n’est pas non plus en perspective", croit également savoir la radio. Contrairement aux rumeurs, Christiane Taubira ne devrait donc ni quitter le gouvernement ni prendre la place de Fleur Pellerin aux commandes de la Culture.

En vidéo - Nouveau désacccord entre Christiane Taubira et le gouvernement