C’est en tout cas ce qu’affirme Paris Match cette semaine. L’ancienne ministre de la Justice n’aurait pas l’intention de profiter du soleil de Guyane. Non, à la place elle fourmillerait d’autres projets dont un en particulier pourrait agacer François Hollande. 

Il y a six mois Christiane Taubira quittait le gouvernement de Manuel Valls. Et depuis, elle se fait discrète. Fini les polémiques et les discours tonitruants à l’Assemblé nationale. Depuis qu’elle n’est plus ministre de la Justice, elle fait ce qui lui plait. "Elle est partout et nulle part à la fois", écrit ainsi Paris Match. Alors qu’on aurait pu l’imaginer en train de reprendre des forces dans sa Guyane natale, Christiane Taubira n’y est retournée qu’une seule fois en six mois, rapporte le magazine qui évoque même "une visite éclair". Celle que l’on annonçait retraitée de la politique n’a donc pris que très peu de temps pour souffler et ce serait rapidement remise au travail. Mais pour faire quoi ?

A lire aussi – Christiane Taubira : combien devrait-elle toucher comme retraite ?

"Christiane Taubira, 64 ans, a remis de l’ordre dans ses affaires et fait sa demande de retraite à l’Assemblée nationale. Elle n’a plus de mandat, plus de secrétariat, juste un officier de sécurité. Une petite bande de bénévoles, plutôt jeunes, issue de ses anciens cabinets, se chargent d’organiser ses déplacements", croit savoir l’hebdomadaire. Ainsi, l’ancienne ministre serait toujours active mais ne se consacrerait plus qu’à ce qui lui est vraiment cher : l’écriture, la jeunesse et toujours la politique. Forte du succès de son livre, Murmures à la jeunesse, paru huit jours après son départ du gouvernement et qui s’est déjà vendu à 160 000 exemplaires, Christiane Taubira s’autorise en effet quelques déplacements en France et à l’étranger "dans les lycées, les facs, les écoles", énumère Paris Match. Récemment, elle a même pris la parole lors du Festival Solidays à Paris. En parallèle, elle "continue à discuter avec les politiques", note par aussi le magazine qui ajoute qu’elle "suit l’activité du Parlement" et demeure "très active sur les réseaux sociaux".

Publicité
Ira-t-elle contre François Hollande en 2017 ?Rarement à court d’un commentaire sur l’actualité, l’ancienne ministre n’aurait donc pas complètement lâché la politique. "Elle espère créer une dynamique autour de quelques idées fortes", explique un conseiller cité par l’hebdomadaire. "Elle est en retrait, pas en retraite", nuance le frondeur Christian Paul, toujours dans le magazine. Ainsi, Christiane Taubira chercherait ce qu’elle peut faire en vue de 2017. Pas question cependant de créer un parti mais plutôt un mouvement sous la forme d’une association. En revanche, l’effet pourrait être le même sur François Hollande. "Du côté de l'Elysée, on veut croire que la candidate à la présidentielle de 2002 "n'ira pas contre Hollande", dixit un ministre. Pas sûr qu'il ait raison. Christiane Taubira attend la rentrée dans l'espoir que la situation politique s'éclaircisse", prévient le magazine.

En vidéo sur le même thème : Ce privilège de Taubira qui coûte cher à l'Etat 

Publicité