D’après Le Canard Enchaîné, Christiane Taubira aurait fait pression sur le procureur général de Paris, François Falletti, afin qu’il quitte son poste. On lui aurait proposé un placard doré pour finir sa carrière. Des allégations démenties par le ministère de la Justice.

© AFP

Le Canard Enchainé affirme ce mercredi que Christiane Taubira « tente de virer le procureur général de Paris », François Falletti, pour le « remplacer par quelqu’un de sa sensibilité politique ». Selon l’hebdomadaire, François Falletti a été convoqué au cabinet de la ministre de la Justice le 27 janvier dernier, où on lui aurait proposé de quitter ses fonctions, en échange de quoi il aurait obtenu le poste de premier avocat général à la Cour de cassation.

Le ministère démentNommé en janvier 2010 procureur général de la Cour d’appel de Paris, François Falletti doit prendre sa retraite dans dix-huit mois. S’il a confirmé au Monde.fr son entrevue au ministère, où il a clairement indiqué son refus, la Chancellerie dément avoir exercé une quelconque pression et affirme que cet entretien, qui se serait en fait déroulé quelques jours plus tôt, n’avait d’autre vocation que d’évoquer l’avenir de François Falletti. Le poste de premier avocat général à la Cour de cassation étant vacant, il lui a été proposé, mais François Falletti ayant refusé, le dossier serait clos affirme-t-on au ministère, qui conteste toute intention de « le limoger ou de le contraindre à démissionner ».

Publicité
Un « véritable scandale politique »Un sujet qui fait déjà polémique et dont l’UMP s’est déjà emparé. Eric Ciotti estime que ce genre de convocation est « inédit dans l’histoire de la magistrature contemporaine » et que ces révélations « sont d’une extrême gravité », a-t-il indiqué dans un communiqué. « Pourquoi la garde des Sceaux cherche-t-elle à remplacer l'actuel procureur général de Paris, dont la compétence et l'intégrité sont reconnus de tous, par un magistrat de sa sensibilité politique ? » questionne le député des Alpes-Maritimes, qui parle de « véritable scandale politique ». L’élu demande au chef de l’Etat de saisir le CSM « pour faire toute la lumière sur cette affaire ».

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité