En campagne pour les élections régionales, Christian Estrosi s’est récemment attaqué à sa rivale, Marion Maréchal-Le Pen, en la qualifiant du même sobriquet dont avait déjà affublée sa tante, Marine Le Pen.

A quelques mois des élections régionales, Christian Estrosi et Marion Maréchal-Le Pen n’en finissent pas de s’envoyer des piques. Après que la députée FN du Vaucluse a rappelé ses déplacements en jet privé pendant la polémique autour du voyage express de Manuel Valls à Berlin,  le maire LR de Nice a décidé de l’affubler d’un sobriquet. Au micro de RMC ce mercredi, il a en effet surnommé la jeune femme de "châtelaine de Montretout". Une référence au domaine familial du clan Le Pen situé à Saint-Cloud, en région parisienne. Quant au terme échâtelaine", Christian Estrosi l’aurait repris à Nadine Morano, laquelle s’en était servi en 2012 pour désigner Marine Le Pen,  la présidente du Front National, rappelle Le Lab d’Europe 1.

Jean-Marie Le Pen et ses nombreux surnoms

A lire aussi – Le menhir, fraise des bois, Bonnie&Clyde… : les meilleurs surnoms des politiques

Publicité
Affubler ses rivaux de sobriquets est monnaie courante en politique. Mais chez les Le Pen, le grand-père et cofondateur du FN est celui qui en a le plus reçus. Le plus connus d’entre eux étant sans doute "le menhir", une référence à la longévité politique de ce Breton d’origine. Direct-Matin rappelle également que Jean-Marie Le Pen a lui aussi été surnommé "le châtelain de Montretout" par les journalistes.

 A revoir en vidéo : Marion Maréchal-Le Pen confond "méthode Coué" et "la méthode Cauet"