Marine Le Pen s’est exprimée jeudi soir sur la polémique née après l’interview de son père dans Rivarol. Un moment difficile au cours duquel elle a non seulement parlé en tant que présidente du Front national mais aussi en tant que fille de Jean-Marie Le Pen. Découvrez ce qu’elle a dit.

Pour la toute première fois depuis la publication de l’interview de son père dans Rivarol la semaine dernière, Marine Le Pen s’est publique exprimée sur la polémique qui en a découlé. Jeudi soir, la présidente du Front National était en effet l’invitée du JT de TF1. L’occasion pour elle d’annoncer qu’une procédure disciplinaire avait été engagée contre son père mais aussi de revenir sur ses propos et de se confier sur son ressenti.

A lire aussi – Jean-Marie Le Pen vit-il ses derniers jours au FN ?

La "dérive personnelle" Jean-Marie Le Pen

"Nous sommes des dirigeants politiques. En cela, nous avons de lourdes responsabilités", a déclaré la présidente du FN. Selon elle, en accordant un tel entretien à Rivarol, son père s’est livré à une "une surenchère de provocations". "Nous sommes là face à une forme de dérive personnelle", a-t-elle affirmé.

Les responsabilités de Marine Le Pen

Aussi, la leader frontiste a annoncé qu’une procédure disciplinaire avait été engagée contre son père. Une décision sans doute difficile à prendre pour Marine Le Pen mais qu’elle a justifiée par son devoir envers le parti. "Jean-Marie Le Pen est en contradiction totale avec la pensée politique du FN. Il y a une grande lassitude et une grande incompréhension de la part des électeurs et des adhérents", a-t-elle déclaré. Et celle-ci de se demander : "Pourquoi est-ce qu'il s'acharne à affaiblir le Front national par des propos qui sont en rupture politique avec le Front national ? Avant d’ajouter : J'ai des désaccords anciens et profonds avec JMLP parce que j'ai le sentiment qu'il n'agit plus comme un dirigeant responsable".

Le "chagrin" d’une fille

A lire aussi – Jean-Marie Le Pen : ses regrets à propos de ses filles

Publicité
Et si Marine Le Pen a su se montrer ferme pour tenter de remédier au "trouble profond" qui agite actuellement son parti, elle n’en est pas moins affectée par la situation. "Je ressens du chagrin comme fille, comme militante", a-t-elle confié. Entre le père et la fille, les relations sont très tendues. Elle "dynamite sa propre formation", a déploré ce dernier sur RTL. "J’avoue ne pas comprendre cette opération", a-t-il également déclaré à propos de la décision de sa fille.

Vidéo sur le même thèmeLe Pen : Jean-Marie contre Marine