Alors que le ministre de l'Economie tenait mardi soir le premier meeting de son mouvement politique, le Premier ministre a lâché une petite phrase incisive. En privé, le président fulmine. 

Le ministre de l'Economie va-t-il partir du gouvernement lui-même ou sera-t-il démisionné ? La question se pose après la tenue mardi soir du premier meeting d'Emmanuel Macron, dans le cadre de son mouvement "En marche !".

Mais cette réunion, qui ressemblait fortement à un meeting de pré-campagne, n'a pas eu l'heur de plaire au sommet de l'exécutif. Interrogé mardi après-midi dans les couloirs du Sénat sur la tenue de cette réunion, Manuel Valls a laconiquement exprimé son exaspération. "Il est temps que tout cela s'arrête", a-t-il lâché avant de partir en séance. Le Premier ministre s'était jusque-là gardé de critiquer aussi ouvertement son ministre de l’Économie.

A lire aussi Emmanuel Macron candidat en 2017 : c’est (presque) officiel !

Pas sûr que la phrase d'Emmanuel Macron à l'issue de son meeting appaise les tensions. Des meetings, "on en refera d'autres", a ainsi lancé le ministre de l'Economie, comme pour répondre à la phrase du Premier ministre.

En privé, Hollande fulmine contre Macron

Dans son JT mardi soir, France 2 révélait quelques phrases dites en privée par François Hollande et qui montrent bien son agacement face à l'électron libre Macron. En décembre 2015, le chef de l'Etat disait encore de lui qu'il était "droit et loyal". Mais désormais, François Hollande parle de lui comme d'un "indélicat".

Publicité
Entre temps, plusieurs épisodes ont eu lieu, comme lorsqu'Emmanuel Macron dit dans une interview à la presse régionale qu'il n'est pas "l'obligé" du président. Quand celui-ci découvre l'interview, il lui demande aussitôt "de modifier ces propos". Un recadrage qui a semble-t-il était sévère puisque le ministre confiera : "Je ne savais pas qu'il pouvait être méchant."

Vidéo sur le même thème : Macron et Hollande : Brutus contre César ?

Publicité