La présidentielle a beau être dans un an et demi, les deux anciens concurrents à la présidentielle de 2012 ont la prochaine élection majeure du pays dans le viseur.

Il ne fait désormais plus de doute que le président de la République sera candidat à la prochaine élection présidentielle pour se succéder. Selon Le Parisien, François Hollande goûterait très peu à l’idée de passer par la case primaire comme le lui demandait une trentaine de personnalités dans Libération. "Il ne veut pas leur donner d'importance. Il traite ça par le silence. Ils ne jouent pas dans la même cour", a déclaré au quotidien parisien "un hollandais" ; sous-entendu, le président fait peu cas de son aile gauche au PS et de l’extrême gauche, et décidera en souveraineté d’être le candidat de la gauche en 2017.

Lundi, devant le Conseil économique, social et environnemental (CESE), François Hollande a détaillé son plan d’urgence pour l’emploi. Un plan à 2 milliards dont la mesure emblématique est la formation de 500 000 chômeurs. Une mesure que l’opposition taxe déjà d’entourloupe afin de faire baisser artificiellement le chômage auquel le chef de l’Etat a lié son destin présidentiel. "Le plan emploi est l'ultime tentative de François Hollande pour masquer la faillite de sa politique et sauver sa candidature en 2017", a indiqué sur Twitter le député les Républicains (LR) des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti. Même son de cloche du côté du Front national qui, dans un communiqué, estime que ce plan "n’est rien d’autre qu’un plan de candidature pour la présidentielle de 2017".

Un livre pour Nicolas Sarkozy

De son côté, Nicolas Sarkozy prépare la sortie d’un livre qui sera publié le 25 janvier et qui portera le titre La France pour la vie. Dans celui-ci, l’ancien président entend faire un examen de conscience et revenir sur son mandat présidentiel, pour mieux préparer un hypothétique second ? "J'ai voulu faire cet effort d’aller chercher, au fond de moi, ma vérité sur mes erreurs comme sur mes réussites. Je veux vous dire, sans façon, sans artifice, ce que j’ai vraiment fait, et ce en quoi je crois pour l’avenir", a-t-il expliqué ce mardi sur sa page Facebook.

A lire aussi – VIDEO "C’est fini" : Nicolas Sarkozy se paie François Hollande

Publicité
Un livre qui sonne comme un début de campagne pour la primaire interne chez Les Républicains, que Nicolas Sarkozy n’est pas sûr de remporter. En effet, selon un sondage Harris Interactive pour Atlantico publié lundi, Alain Juppé est plébiscité par 45% des sympathisants de la droite et du centre contre 21% pour Nicolas Sarkozy.

Vidéo sur le même thème : Nicolas Sarkozy change de stratégie et opte pour la discrétion 

Publicité