Une enquête vient de révéler le montant que les pays européens payaient pour contrer l’afflux de migrants. Une somme qui se chiffre en milliards d’euros.

L’Union européenne, autrement dit chaque pays membres, dépense des milliards pour contrer l’afflux de plus en plus massif de migrants venus d’Afrique et du Proche-Orient.

En quinze ans, selon les données compilées par un collectif de journalistes européens, "Migrants Files", l’UE a déboursé 13 milliards d’euros pour lutter contre l’immigration illégale, comme le souligne Le Figaro. Sur ces 13 milliards, la participation de la France s’élève à 3 milliards d’euros.

Mais l’étude concerne uniquement la lutte contre la venue des migrants par voie terrestre et maritime et non pas les moyens utilisés par voies aériennes.

L’expulsion d’un migrant coûte 4 000 euros

Les principales dépenses sont pour les expulsions qui ont coûté pas moins de 11, 3 milliards d’euros depuis le début des années 2000. L'expulsion d'un migrant coûte en moyenne 4000 euros, dont la moitié pour les frais de transport, précise cette enquête.

A lire aussi - Quand Nicolas Sarkozy compare l’afflux de migrants à… un problème de plomberie

Publicité
Dans le détail, la protection des frontières européennes a coûté 1,6 milliard d’euros dont près d’1 milliard (995 millions d’euros) de participation de l’agence Frontex chargée du contrôle des frontières européennes. Les barrières de grillages édifiées pour défendre les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla au Maroc et les frontières grecques et bulgares ont, elles, coûté 76,6 millions d'euros. De même, la barrière à la frontière gréco-turque coûte 7 millions d’euros par an aux contribuables grecs.

Les migrants ont dépensé 15,7 milliards pour venir en Europe

Enfin, l’étude précise que les migrants ont quant à eux dépensé 15,7 milliards d’euros pour payer leur traversée jusqu’à leur arrivée dans l’Union européenne.

En 2014, plus de 280.000 personnes ont tenté de se rendre sur le sol européen de manière illégale, un record selon le dernier rapport de Frontex

Vidéo sur le même thème : Migrants : Vintimille, "le cauchemar, la mort de l'Europe"