A l’occasion de la sortie de son 4ème album, Carla Bruni-Sarkozy prend la parole et annonce ses prévisions politiques pour 2017.

Carla Bruni-Sarkozy prend la parole à la place de son mari Nicolas Sarkozy. En effet, celui-ci depuis la fin de son quinquennat tente de se faire le plus discret possible afin de créer un manque dans l’opinion publique. Il enchaine donc les conférences, dont certaines très bien rémunérées, et s’exprime le moins possible.

Dans son camp on affirme même que "Nicolas Sarkozy n’interviendra pas sur le plan politique avant les prochaines élections européennes du printemps 2014 ". C’est donc à son épouse d’avancer son opinion politique. "Hollande, c’est pas terrible, et on va prendre pour dix ans ! Parce que dans cinq ans, c’est Marine Le Pen qui sera face à lui au second tour et bien entendu, il gagnera".

Un face à face Hollande / Le PenElle prédit donc un face à face Hollande / Le Pen analogue au 21 avril 2002, où Jacques Chirac, qui se présentait pour un second mandat, avait remporté le second tour des présidentielles face à Jean-Marie Le Pen, candidat d’extrême droite. Elle pense qu’effectivement, Nicolas Sarkozy pourrait être le sauveur de cette situation mais elle ne souhaite pas son retour, bien trop heureuse de sa nouvelle vie.

Carla Bruni-Sarkozy ex-Première dame de France, ex-mannequin, peut enfin se consacrer à sa carrière de chanteuse. La chanson avait été difficile à accorder avec son devoir de Première dame. En juillet 2008, elle a sorti un album Comme si de rien n’était mais il lui avait été impossible de monter sur scène pour des raisons de sécurité.

Publicité
Elle avait de même été obligée de reverser tous les bénéfices de l’album à l’association de la Fondation de France. Son 4ème album Little French Song lui permet de se remettre en selle et surtout en scène, car la chanteuse pourrait partir prochainement en tournée. Son agent artistique Bertrand de Labbey espère que "les journalistes sauront oublier qu’elle a été à l’Elysée pour ne voir que la qualité artistique de l’album". Mais rappelons que Carla Bruni-Sarkozy a beaucoup critiqué la presse durant le mandat de son mari, et qu'elle l'avait même accusé d’être un des acteurs de sa défaite aux présidentielles.

© Remi Jouan/ Wikimédia Commons

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité