Alors qu'elle visitait le nouveau bureau de son mari au siège de l'UMP, Carla Bruni-Sarkozy a affirmé soutenir le mariage homosexuel devant les cadres du parti. Un moment de gène que Nicolas Sarkozy aurait bien voulu éviter.

Elle avait pourtant expliqué qu’elle ne s’exprimerait pas publiquement sur le sujet "pour ne pas embarrasser son époux". Carla Bruni-Sarkozy était en visite au siège de l’UMP mardi 9 décembre, pour découvrir le nouveau bureau de son mari. L’occasion pour l’ex-Première dame de jouer un petit numéro aux ténors présents pour l’accueillir, affirmant haut et fort qu’elle était pour le mariage pour tous et pour la GPA, relate Le Canard enchaîné qui cite un article de L’Express à paraître vendredi.

"Je suis pour le sexe pour tous et pour l’amour pour tous"

Quand Carla Bruni-Sarkozy est arrivée au 238 rue de Vaugirard, Brice Hortefeux, Nathalie Kiosciusko-Morizet et Frédéric Péchenard étaient présents pour l’accueillir. Une fois rentrés dans les locaux, ils ont croisé la route de Nadine Morano qui, ravie de retrouver la chanteuse, l’a félicitée pour sa prise de position en faveur du mariage pour tous et de la GPA.

La réponse de l’intéressée ne s’est pas faite attendre. "C’est vrai je suis pour le mariage homo ! Je suis aussi pour la GPA je suis pour le sexe pour tous et pour l’amour pour tous" a-t-elle clamé dans les couloirs. Un moment de gène partagé par le président de l’UMP et les cadres présents.

Une famille ouverte d'esprit 

Publicité
Pourtant, Carla Bruni-Sarkozy n’a jamais caché ses divergences d’opinion avec son mari à ce sujet. Selon L’Express, l’ancien mannequin aurait beaucoup appris sur sa propre expérience. Séparée de son père biologique à la naissance, elle a été élevée par Alberto Bruni Tedeschi. Elle a eu l’occasion de rencontrer son véritable père beaucoup plus tard, mais ne semble jamais lui en avoir voulu. Ce qui fait dire à l’hebdomadaire que Carla Bruni-Sarkozy avait compris la différence entre filiation et procréation.

Vidéo sur le même thème - Carla Bruni unit les artistes contre Ebola avec "Noël est là", en vente depuis le 1er décembre 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité