En Une de Paris Match cette semaine, Carla Bruni-Sarkozy s’est livrée sur ses années passées à l’Elysée, sur sa vie privée et sur sa carrière de chanteuse. Découvrez ce que l’ancienne Première dame a raconté.

"Un air de liberté". C’est le titre de l’article que Paris Match a consacré cette semaine à Carla Bruni-Sarkozy. Et pour cause : l’épouse de l’ancien président fait la Une du magazine et se confie sans aucune barrière sur différents pans de sa vie qui intriguent.

Celle qui a passé cinq années de sa vie dans le rôle de Première dame de France a ainsi expliqué que son "travail" est "plus naturel  et simple" depuis qu’elle a regagné une vie normale. Et alors que son quatrième album est sorti il y quelques semaines, Carla Bruni-Sarkozy  a annoncé qu’elle avait l’intention d’emmener ses enfants en tournée avec elle, en novembre prochain. "Mais pas tout le temps, ils ont besoin de leurs petits rythmes", a-t-elle précisé avant d’expliquer : "j’ai une conception assez bourgeoise de l’éducation de enfants".  Et d’ajouter : "J'ai changé de vie souvent, facilement. Seule la naissance de mes enfants m'a modifiée profondément. Comme la mort de certaines personnes. Mais j'ai le sentiment d'être sur les mêmes rails, depuis très longtemps".

"On se protège l’un l’autre"Maman de deux enfants – Giulia 1 ans et demi, et Aurélien 11 ans – elle n’en est pas moins une épouse aimante qui a dédié l’une de ses chansons à son mari. Dans "Mon Raymond", la chanteuse témoigne ainsi à son mari tout l’amour qu’elle lui porte. "L’amour est courant. Mais le sentiment d’un amour évident, d’une rencontre au bon moment, due au hasard, c’est inespéré. Et c’est une impression que l’on a rarement dans sa vie", a-t-elle ainsi déclaré sans retenue. Visiblement décidée à ne rien cacher de sa vie, de ses émotions et de sa relation avec Nicolas Sarkozy, l’ancien mannequin a poursuivi : "On a pas mal de choses en commun, celles-ci entre autres, tout en étant très différents. C'est très précis, très exacerbé chez lui. Il est d'un bloc ; clair, mais complexe, incroyablement souple et ouvert aux autres, ce qui est rare pour un homme de sa trempe. Moi je suis plus nuancée, plus floue, moins précise".

Publicité
Soucieuse de renvoyer l’image d’une famille a l’existence coupée des contraintes de la présidence, Carla Bruni-Sarkozy a conclu son entretien en décrivant son époux comme un homme "très casanier" qui "peut aussi bien aller à 200 à l’heure, et être calme à 200%". Selon elle, "il ne fait rien à moitié" et "quand il se repose, c’est totalement".

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité