Vidéos à la une
Un beau soleil, un parcours à pied, pour rompre avec la tradition, et un jeune Premier ministre très applaudi. C'était une journée faste pour Justin Trudeau, 43 ans, le nouveau chef du gouvernement canadien. Il a prêté serment accompagné de sa femme, ses trois enfants, et sa mère... Sur les traces de son défunt père Pierre-Elliott Trudeau, ancien Premier ministre il y a 31 ans. L'ensemble du nouveau gouvernement libéral était présent lors de cette cérémonie à Ottawa. Un gouvernement composé d'autant de femmes que d'hommes, et pour la première fois à la Justice Justin Trudeau a choisi une ministre autochtone, Jody Wilson-Raybould, Le terme " Autochtones " désigne les premiers peuples d'Amérique du Nord, les Indiens, les Métis et les Inuits. Jody Wilson-Raybould aura la charge de mettre en place la promesse de Justin Trudeau de lancer une enquête publique sur les disparitions et les meurtres inexpliqués de 1200 femmes autochtones depuis 1980.
Vidéos à la une
Rob Ford abandonne. Le tonitruent maire de Toronto, la plus grande ville du Canada, ne se présentera pas à sa propre succession en octobre. C'est à son frère aîné, Doug, qu'il a confié la mission de poursuivre son travail. Rob Ford, populaire et respecté pour son engagement sincère à la mairie de Toronto, est aussi connu pour ses excès en tous genres. Scandales de fêtes, d'alcool, de drogues dures, sont devenus choses courantes avec lui. Mais c'est quelque chose de bien plus grave qui a sans doute emporté sa décision d'abandonner sa candidature : Rob Ford est atteint d'une tumeur à l'abdomen. Hospitalisé, il ne connaîtra les résultats de ses analyses que dans plusieurs jours.
Vidéos à la une
Après deux mois de cure de désintoxication, Rob Ford a avoué avoir vécu dans 'le déni total' de ses dépendances à l'alcool et à la drogue. Le maire de la plus grande ville du Canada affirme avoir repris le 'contrôle de sa vie', après des révélations fracassantes l'année dernière sur sa consommation d'alcool et de crack. 'Je m'excuse sincèrement, pas seulement à l'égard des habitants de Toronto, mais pour chaque personne que j'ai pu blesser par mes paroles et par mes actes. Il n'a jamais été dans mon intention d'embarrasser la ville ou d'offenser mes respectueux collègues du Conseil municipal'', explique Rob Ford. Rob Ford a reconnu que la route de la guérison serait longue, mais qu'il était déterminé à devenir une personne meilleure. Candidat à sa réélection à l'automne prochain, il aura fort à faire pour conserver son poste face à des rivaux solides. Les sondages le placent actuellement en deuxième ou en troisième position dans les intentions de vote. L'élection est prévue le 27 octobre.
Vidéos à la une
Cette fois, la coupe est pleine. Le maire controversé de Toronto, Rob Ford, a finalement décidé de prendre du recul après de nouvelles révélations. On le voit ici quittant son domicile en...
Vidéos à la une
Un maire sortant candidat à sa propre succession. Une information qui n’a rien d’exceptionnel, sauf quand cela se passe à Toronto. Car le maire sortant en question, Rob Ford, a défrayé la...
Vidéos à la une
C’est le premier accord de libre-échange entre l’Europe et un pays du G8. Le Canada et Bruxelles l’ont scellé ce vendredi. Reste à obtenir l’aval des capitales européennes, du Parlement...
Publicité