Le premier secrétaire du Parti socialiste redoute une victoire du Front national qui provoquerait, selon lui, "une guerre civile".

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, n’est pas allé de main morte pour décrire, ce lundi matin sur RTL, l’état du pays en cas de victoire FN.

"Si la gauche ne défend pas ses valeurs, elle n'a pas de valeur ajoutée. Si le Front national arrive au pouvoir, il appliquerait son pouvoir et raccompagnerait à la frontière quatre millions de Français musulmans. Cela provoquerait des tensions énormes, on ferait la chasse à tout ce qui est maghrébin, comme on le fait à Mantes-la-Jolie (où le maire FN souhaite construire un commissariat à la place d’une mosquée en projet de construction, NDLR). On s'attaquerait à une partie de notre population", explique-t-il au micro de RTL.

A lire aussi - Cambadélis : "Je ne sais pas ce qu’est l’identité française"

La gauche est dans "une phase de fragmentation"

Venu également présenter son livre, A gauche, les valeurs décident de tout, celui-ci y explique qu’en cas d’accession du Front national au pouvoir, le pays se retrouverait en "guerre civile".

Par ailleurs, le premier secrétaire du Parti socialiste a regretté que la gauche soit actuellement dans "une phase de fragmentation" car plus la gauche est divisée, "plus la droite et l’extrême droite dominent".

Publicité
Jean-Christophe Cambadélis a ensuite appelé "l’ensemble des formations politiques de la gauche à réfléchir à cette équation" tout en fustigeant les déclarations d’Arnaud Montebourg qui a déclaré la veille, lors de la traditionnelle fête de la rose : "Vous votez pour la gauche française et vous vous retrouvez avec le programme de la droite allemande au pouvoir."

Vidéo sur le même thème : Jean Marie Le Pen : "Le FN connait les mêmes problèmes que les autres"