Pour Hervé Mariton, la défense de Nicolas Sarkozy concernant l'affaire Bygmalion "n'est pas crédible".

Invité ce mardi 28 octobre au micro de RTL, Hervé Mariton a tenu à revenir sur l’affaire qui empoisonne l’UMP. Le candidat à la présidence de l’UMP a ainsi lancé à Jean-Michel Aphatie que le parti devait "faire face aux questions financières avec Bygmalion" avant d’ajouter que, contrairement à ses concurrents à la présidence de l’UMP, il était le "seul à ne jamais avoir travaillé" avec la société de Bastien Millot.

Lire aussi : Les bombes à retardement qui pourraient faire exploser le retour Nicolas Sarkozy

Interrogé sur sa connaissance de la société, l’élu de la Drôme répond alors : "bien-sûr, comme tout le monde". Mais, comme si ce sous-entendu ne suffisait pas, Hervé Mariton a enfoncé le clou en indiquant qu’il émettait de sérieuses réserves sur ceux, à l'image de Brice Hortefeux ou de l'ex-chef de l'Etat, qui assurent ne jamais avoir entendu parler de la société.

Publicité
En effet selon lui, Nicolas Sarkozy fait preuve "d’une inculture coupable" estimant que son argumentaire de défense n'est "pas crédible". "Je le crois sur beaucoup de choses, mais pas sur cela" a-t-il ajouté. Une déclaration qui fait directement écho à celle de Jérôme Lavrilleux qui indiquait le 14 octobre à L’Express qui’il avait "du mal à imaginer que Nicolas Sarkozy de connaissait pas le nom de Bygmalion".

Vidéo sur le même thème - Le lapsus de Christian Jacob sur l'affaire Bygmalion