La Cour des comptes a rendu mardi son rapport annuel sur le budget de l’Elysée. Verdict : les Sages saluent les efforts réalisés tout en réaffirmant que la route est longue.

Pour la sixième année consécutive, la Cour des comptes a épluché les dépenses de l’Elysée sur l’année 2013. Alors qu’une baisse significative avait déjà été notée sur le budget de 2012, l’Elysée s’est offert 3,6 millions d’euros d’excédent sur sa dotation annuelle, laquelle s’élève à 101,2 millions d’euros.

• Lire aussi : Budget : l'Elysée se met au régime !

Le palais présidentiel se serre la ceinture

Avec une baisse de 10% depuis 2009, la dotation budgétaire de l’Elysée oblige le président de la République à s’appliquer une cure d’austérité. Ainsi, de nombreuses économies ont pu être réalisées dans le domaine des communications, des déplacements et des locations. Le personnel au service de la présidence a également été réduit de quasiment 20% en 5 ans pour une masse salariale totale de 69,3 millions d’euros en 2013.

Publicité
Alors que le peu de recours aux appels d’offres de marchés publics étaient dénoncés par les Sages de la rue Cambon, cette pratique –normalement obligatoire pour l’ensemble des organismes publics du pays- a été réinstaurée. Résultats : 59% des commandes d’intendance, d’informatique, d’immobilier et de moyens généraux (soit 70% des dépenses de l’Elysée) ont été passées à partir d’appels d’offres, méthode qui permet de réduire les coûts selon un cahier des charges précis.

• Lire aussi : Quand la Cour des comptes s'alarme de la "disparition" d'objets d'art à l'Elysée

A voir sur ce thème : L'Elysée fait des économies en cédant aux enchères le contenu de la cave à vin

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité