Dans un quotidien allemand, une journaliste a dressé un parallèle entre les deux femmes et même avancé que la Première dame pourrait s'inspirer de l'expérience de la Chancelière.

"Cagole", "Essex girl ", son couple, ses vêtements… : Brigitte Macron a fait l’objet de vives critiques. C’est sur son âge, 64 ans, et les 24 années qui la séparent de son mari, Emmanuel Macron, que les attaques ont été les plus virulentes. En Allemagne, un journal a cependant partagé un point de vue différent des jugements habituellement portés sur la nouvelle Première dame.

Le quotidien allemand, Der Tagesspiegel, a publié une tribune de la journaliste Pascal Hugues, citée par Gala, intitulé "Brigitte Macron a prolongé la date d’expiration des femmes –enfin !"  ("Brigitte Macron verlängert das Verfallsdatum der Frauen – endlich!" en allemand). Elle y prend sa défense et la félicite d’avoir brisé "le tabou de l’âge" chez les femmes.

"Ce sera plus difficile" pour Brigitte Macron

Pour parler de la question de l’âge chez les femmes, la journaliste prend l’exemple de la chancelière allemande, Angela Merkel, de deux ans la cadette de Brigitte Macron. Comme l'épouse du président français, elle a affronté de nombreuses remarques au sujet de son physique, sa garde-robe ou même l'apparition des signes de l'âge. Mais Angela Merkel a réussi à faire oublier ces considérations secondaires. "J’admire la sérénité de la chancelière. (…) Elle a su se faire respecter", a écrit Pascale Hugues dans le journal allemand.

Publicité
Toutefois selon elle, ce "sera plus difficile" pour la nouvelle Première dame car "le physique joue un rôle plus important" en France qu’en Allemagne. Le journaliste reconnaît néanmoins la force de Brigitte Macron qui fait face aux critiques et s'affiche heureuse en couple avec un homme plus jeune.

En vidéo sur le même thème : Brigitte Macron, ses premiers pas diplomatiques

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité