La Première dame Brigitte Macron est actuellement visée par une pétition qui a déjà rassemblée plus de 150 000 signatures. Découvrez ce qu’on lui reproche. 

Trois mois après l’élection de son mari aux commandes de la France, Brigitte Macron doit déjà essuyer de virulentes critiques. Elle est en effet visée par une pétition contre son statut de Première dame qui a déjà rassemblé plus de 150 000 signatures. Publiée sur le site Change.org par Thierry Paul Valette, le fondateur de l’Egalité nationale, un mouvement anti-corruption, cette pétition veut contraindre Emmanuel Macron à ne pas donner de statut officiel à son épouse.

Un problème de conscience nationale ?

Pendant la campagne présidentielle, l’actuel chef de l’Etat avait annoncé son désir de clarifier le statut de Première dame tout en précisant qu’elle ne serait pas rémunérée. Aujourd’hui, Brigitte Macron dispos déjà d’un bureau et d’une équipe de collaborateurs, en attendant qu’une équipe de juriste dévoile les contours précise de son rôle et des moyens mis à sa disposition. Mais pour Thierry Paul Valette, c’est déjà bien assez. "Brigitte Macron dispose à l’heure actuelle d’une équipe de deux à trois collaborateurs, ainsi que de deux secrétaires et de deux agents de sécurité et cela est suffisant", estime-t-il. "A l’heure où l’État souhaite faire des économies dans le budget de l’armée et souhaite moraliser la vie politique, se pose un problème de conscience nationale", fait-il également valoir.

Publicité
"C’est un rôle que je fais avec plaisir en essayant de répondre à ce que les Français attendent de moi", a récemment confié Brigitte Macron. Pour le moment, ni elle ni le président n’ont publiquement commenté la pétition qui circule.
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité